AccueilÉDITO

Court-métrage : quand l'innocence est frappée par l'horreur de la guerre

Publié le

par Bérénice Rebufa

Un jeune cinéaste a réalisé un faux spot pour l'Unicef, pour rappeler comment l'horreur de la guerre peut affecter les enfants.

Cette vidéo, pourtant très loin de l'amateurisme, a été réalisée par un étudiant allemand. Christian Schilling, de la Filmakademie Baden-Würtemberg, a même été primé en 2016 (dans le cadre du concours de pubs du Young Director Award) pour son Granatapfel, un spot officieux pour l'Unicef qui rappelle comment les enfants peuvent mourir à tout moment dans les régions touchées par des conflits.

Le clip joue sur une esthétique d'une grande finesse, pour un rendu à la fois poétique et choquant. À la fin de la vidéo on peut lire "Imaginez que vous et votre enfant soyez dans un zone de guerre. Toutes les 20 minutes, un enfant meurt dans une zone de guerre." De quoi nous donner des frissons. Même si ce n'est pas l'Unicef qui a officiellement produit cette vidéo, elle ferait bien d'embaucher ce jeune étudiant pour sa com' dès sa sortie de l'école.

À voir aussi sur konbini :