featuredImage

Vidéo : avec "Capoeira verbale", JP Manova fait danser le mic

Après "Stress", le rappeur JP Manova illustre à nouveau l’un des titres de son album 19h07 en offrant à "Capoeira verbale" des images prises sur le vif.

La capoeira, savante alchimie de danse et de sport de combat, est une métaphore adéquate pour décrire l’art de rapper. Comme la discipline brésilienne, le rap est né par césarienne dans le ventre de la misère, fruit de l’union de la colère et de la ségrégation. Comme la capoeira, le rap est un rituel qui obéit à des codes tacites millimétrés. Comme la capoeira, le rap nécessite hargne et souplesse, rigueur et imagination, improvisation et maîtrise, endurance et explosivité, entraînement et inspiration. Pas étonnant, donc, que le MC de l’ombre JP Manova dresse des ponts de corde entre la salle de concert et la "ronde" des danseurs avec "Capoeira verbale", titre sorti en 2015 sur son album 19h07 qui se voit aujourd’hui serti d’un clip hypnotique.

Après la sortie, l’année dernière, de l’électrique clip "Le stress", autre titre issu de 19h07, et un passage - remarqué - dans notre projet #Frenchmen, JP Manova continue donc, tranquillement, d’investir le devant de la scène, à pas de loup mais le regard assuré. Avec toujours ce souci de la production audiovisuelle, le clip de "Capoeira verbale" nous baladant au milieu d’une ronde de danseurs filmée lors d’un concert au Petit Bain, prenant son temps pour s’arrêter sur les corps en transe, ralentissant le tempo pour nous draper dans l’énergie des bras, des jambes et des têtes qui s’entrecroisent dans la lumière dorée. On se laisse embarquer dans la synergie entre image, texte et production (le sample du refrain n’y est pas étranger) sans réfléchir, en n’ayant d’autre choix, finalement, que d’admirer la précision des gestes, des postures… et du flow, évidemment.

Par Thibault Prévost, publié le 30/05/2017