AccueilÉDITO

Dans une vidéo puissante, Nike capture l’univers mystique de FKA Twigs

Publié le

par Naomi Clément

Et appelle les jeunes générations au dépassement de soi.

Avant d'être révélée en 2013 par l'envoûtant "Water Me", dont le clip exposait son visage poupin, FKA Twigs (Tahliah Barnett de son vrai nom) menait une carrière de danseuse professionnelle. Sa grâce, sa puissance et son originalité l'ont d'ailleurs conduite à travailler avec plusieurs grands artistes, dont Kylie Minogue, Ed Sheeran, Taio Cruz et Jessie J. Le mot "twigs" ("brindilles", en français), qui compose la moitié de son nom de scène, est d'ailleurs une référence à l'habitude qu'avait cette athlète de 28 ans de faire craquer ses articulations (dont le bruit évoquait le craquement d'une brindille).

L'auteure-compositrice-interprète et danseuse d'origine britanno-jamaïco-espagnole était donc un choix logique, presque naturel pour la maison Nike, qui l'a retenue pour incarner sa campagne pour promouvoir ces deux nouveaux leggings de running et training "Zonal Srength". Baptisée "Do You Believe in More", cette campagne nous plonge, à travers une vidéo puissante, dans l'univers si singulier et mystique de FKA Twigs, que l'on découvre entourée d'une horde de jeunes athlètes inspirants qu'elle a spécialement choisis pour l'occasion.

"Quand Nike m'a contactée en vue de collaborer sur ce projet, j'y ai vu le moyen d'inspirer des personnes qui veulent utiliser leur corps de manière positive", explique-t-elle dans un communiqué, avant de poursuivre :

"J'ai sélectionné un groupe d'athlètes incroyables qui prennent leur corporalité au sérieux et ont leur propre idée du style, afin d'inciter les gens à avoir une bonne hygiène de vie et à comprendre, par l'intermédiaire de tous types de sport, qu'elles peuvent devenir une meilleure version d'elles-mêmes."

(© David Uzochukwu/Nike)

(© David Uzochukwu/Nike)

(© David Uzochukwu/Nike)

(© David Uzochukwu/Nike)

 Découvrez les produits de la campagne "Do You Believe in More" sur Nike.com.

À voir aussi sur konbini :