featuredImage

Vidéo : Beyoncé en vierge divine sur la scène des Grammy Awards

Malgré sa grossesse, annoncée il y a quelques jours sur Instagram, la queen a donné une performance stupéfiante.


Beyonce – Love Drought - Grammy Awards le 21... par CSTAR

Beyoncé vient d'agrandir la liste de ses performances mémorables. Après les Billboard Awards de 2011 ou le Super Bowl de 2016, pour lesquels elle nous avait offert des chorégraphies et des mises en scènes spectaculaires, la diva a marqué, tout en douceur, la 59e cérémonie des Grammy Awards.

Nommée dans neuf catégories, dont celle de l'album de l'année pour Lemonade, Queen B a envahi la scène des Grammy Awards de son aura divine pour interpréter les mélancoliques "Love Drought" et "Sandcastles". Désireuse de faire honneur aux femmes, la chanteuse a convié sur scène sa mère Tina et sa fille Blue Ivy, et récité un poème de Warsan Shire, poétesse britannico-somalienne dont les écrits étaient déjà cités sur Lemonade.

En résulte une performance mystique peuplée de références à la maternité, pour laquelle Beyoncé, drapée dans une longue robe scintillante et couronnée d'un imposant diadème doré, a incarné tour à tour la déesse Oshun et la Vierge Marie, deux hautes figures féminines.

Deux récompenses et demie pour Queen B 

Sur ses neufs nominations, Beyoncé n'a finalement récolté "que" deux Grammy Awards : celui du meilleur album urbain contemporain pour Lemonade et celui de la meilleure vidéo musicale de l’année pour "Formation". Une déception pour nombre de ses fans, dont Adele, qui a décidé de lui dédier un discours touchant, avant de lui offrir la moitié de son trophée du meilleur album de l'année, qu'elle n'a pas hésité à briser en deux.

Par Naomi Clément, publié le 13/02/2017

Copié