Vidéo : Ben Affleck monte au créneau pour défendre l'islam

Présent sur un talk-show américain vendredi dernier pour promouvoir Gone Girl de David Fincher, Ben Affleck a vigoureusement réagi à des propos anti-islam tenus par le présentateur de l'émission et un autre invité.

C'est un Ben Affleck très irrité et en colère que l'on a pu voir dans le talk-show américain Real Time il y a quelques jours. La raison de son énervement ? Des propos tenus par Bill Maher, le présentateur de l'émission, et Sam Harris, un auteur et spécialiste de neurosciences connu pour ses idées critiques et très tranchées sur les religions.

Venu pour faire la promotion du dernier film de David Fincher, Gone Girl (dans lequel il tient le rôle principal aux côtés de Rosamund Pike), l'acteur connu pour ses engagements politiques s'est retrouvé au milieu d'un débat qui lui a hérissé les poils.

Publicité

"C'est répugnant et raciste !"

Tout commence lorsque les deux hommes se mettent à parler de l'islam avec sévérité – et un mépris non dissimulé, disant notamment que les musulmans sont incapables de rester calmes lorsque l'on critique leur religion. C'est alors que Ben Affleck, visiblement énervé, les coupe en leur demandant :

Pourquoi êtes-vous si hostiles à ça ? C'est répugnant et raciste !

Publicité

De plus en plus agacé, il poursuit sa défense en soulignant qu'il faut éviter les amalgames concernant les musulmans :

Que dites-vous du milliard de personnes qui ne sont pas fanatiques, qui ne punissent pas les femmes, qui veulent juste aller à l'école et ne font aucune des choses que les musulmans font selon vous ?

Quelques minutes avant, Bill Maher comparait les méthodes de l'islam à celles de la mafia. Selon lui, "ils vont vous tuer si vous dites la mauvaise chose, si vous dessinez la mauvaise chose ou si vous écrivez le mauvais livre". S'ensuit un débat houleux pendant lequel les deux parties campent sur leurs positions, l'acteur de 42 ans étant soutenu pendant tout le débat par le journaliste et auteur Nicholas Kristof (lauréat de deux prix Pulitzer).

Publicité

Par Constance Bloch, publié le 06/10/2014

Copié

Pour vous :