Par Tomas Statius

Cette session d'hiver du festival Astropolis était une manière de prolonger la rave et de fêter dignement les 20 ans du festival breton. Ainsi que de célébrer la vivacité de la techno. 

De San Proper à Henrik Schwartz en passant par Mark Taylor et DJ Skurge de Model 500 – le groupe du pionnier Juan Atkins – ils n'ont que ce mot à la bouche : la techno. Depuis 20 ans, et autant d'éditions d'Astropolis, le genre né à Détroit à la fin des années 1970 est à l'honneur sur les côtes bretonnes. Cette édition d'hiver était l'occasion parfaite de revenir sur les temps forts, d'évoquer l'évolution et les perspectives d'un rendez-vous pionnier et de la musique qu'il défend.

Avec son fondateur dans l'intimité des loges, aux côtés du Britannique Perc pour une performance musclée, accoudés au bar pour une discussion avec Henrik Schwartz, on a donc tenté d'appréhender la vivacité et l'histoire d'une musique qui traverse les décennies sans jamais arrêter de se renouveler.

Un grand merci aux Fistons pour leur témérité et tout le travail accompli sur cette vidéo. Crédit Image de l'article : Yanis Hamnane