Unlocking the Truth, 13 ans, métalleux les plus prometteurs de la génération Z

À 13 ans, Malcolm, Alec et Jarad ont décroché un contrat mirobolant avec la major Sony. Phénomène du web, les trois petits métalleux ont le vent en poupe.

Unlocking the Truth

Malcolm, Jarad et Alec, les trois ados métalleux les plus successful de Brooklyn (Crédits image : Free2Luv)

Malcolm Brickhouse, Alec Atkins et Jarad Dawkins ont 13 ans. Comme la majorité des gamins de leur âge, ils entreront en classe de quatrième l'année prochaine. Sauf qu'en parallèle, ces ados ont un groupe de metal nommé Unlocking The Truth. Quelques vidéos, du son, du style et beaucoup de charme ; laissez la magie d'Internet s'occuper du reste.

Publicité

De petit buzz amusant au sein de la scène metal l'année dernière, le trio de Brooklyn a bien grandi. En cette mi-juillet, on apprend que Sony a proposé au groupe un contrat de 1,8 million de dollars (environ 1,32 million d'euros) portant sur six albums. Du coup, il y a désormais de grandes chances que l'adolescence de Malcolm, Jarad et Alec ne ressemble plus du tout à la vôtre.

Tabatha Dawkins, mère du batteur Jarad, a confié sa joie au New York Daily News :

C'est tellement excitant ! On plane ! Ça a commencé comme un jeu, puis Times Square, puis ça ! Ça s'est enchaîné, une bonne nouvelle après l'autre.

Publicité

Et l'ascension des trois jeunes golden boys du riff n'en est peut-être vraiment qu'à ses prémices, augurant encore bien des choses. Bien avant la rentrée des classes, leur agenda est déjà chargé : après avoir joué en première partie de Guns'n'Roses à Las Vegas, s'être produit à Coachella 2014, embarqué dans la tournée Vans Warped (aux côtés d'Everytime I Die, Born f Osiris ou encore Chelsea Grin), le trio infernal sera en première partie des Queens Of The Stone Age prochainement. Metal Hammer apprend également qu'un documentaire et un livre inspirés par leur succès sont en projet.

Sauf que le trio n'a encore pas enregistré le moindre album.

Publicité

"Les devoirs passent en priorité"

Quelle est la clé de leur succès ? Difficile à dire. Unlocking The Truth s'est fait remarquer grâce à cette vidéo live où on voit les trois metalheads en herbe jouer à Times Square. Avec plus de 666 000 vues aujourd'hui (véridique), elle est devenue un petit phénomène. Dans la foulée, Noisey les interviewe et on découvre des gamins touchants, bien plus passionnés qu'excités.

Il est également quasi-certain que la couleur de la peau de ces trois musiciens de 13 ans joue en leur faveur. Noirs tous les trois, ils viennent secouer un milieu musical à dominante majoritairement blanche. Il est donc beaucoup plus facile de remarquer ces trois p'tits mecs qui s'éclatent ensemble et n'ont pas enterré leur rêve de devenir un jour des rock stars (pas comme vous, quoi).

On s'en rend compte dans l'interview de Noisey, ils ont des préoccupations de leur âge : les M&M's, le dubstep, les photos avec Will Smith... Normal, quoi. Et puis Jarad Dawkins l'atteste, "les devoirs passent en priorité". À l'époque de cette interview, ça ne les empêchait pas de rêver : le trio notait alors sur un tableau ses "dates de tournée imaginaires", soit "les endroits où [ils joueront] quand le groupe aura du succès". Actifs sur Twitter, très pro sur Facebook, Unlocking The Truth s'est donné les moyens d'y arriver. Comme quoi, ces trois ados ont eu raison de rêver.

Publicité

Ci-dessous, faites connaissance avec eux dans un mini-documentaire qui leur est consacré.

Un EP à l'automne

En attendant un véritable album, Unlocking The Truth sortira un premier EP cet automne, sur lequel Malcolm, le jeune guitariste charismatique, s'appliquera aussi à devenir le chanteur de son groupe. Puisque ce seront les premières compositions enregistrées en qualité pro, ce sera l'occasion de mesurer l'ampleur du destin qui attend le jeune trio.

Alors, Unlocking The Truth, phénomène web éphémère ? Récupérés par une major et victimes de leur image ? Ou bien futures stars du metal qui détrôneront (enfin) la vieille garde ? On vous laisse répondre : nous, on préfère mater leurs super vidéos au souvenir de notre adolescence toute pourrie.

Par Théo Chapuis, publié le 16/07/2014