AccueilÉDITO

Une université américaine consacre tout un cours au mythique OutKast

Publié le

par Rachid Majdoub

À travers la musique et les textes d'OutKast, une professeure en langage, littérature et philosophie propose à ses élèves d'étudier l'impact du duo d'Atlanta sur la littérature et la culture populaire des Afro-Américains, notamment dans le Sud des États-Unis.

Il y a des cours plus excitants que d'autres. Direction l'université Armstrong State, dans la ville de Savannah, en Géorgie : professeure de sciences du langage, littérature et philosophie, Regina Bradley s'apprête à gâter ses élèves pour le nouveau semestre. Dès ce mois de janvier, elle propose à sa classe, dans le cadre de son cursus d'anglais au "niveau le plus élevé", tout un cours intitulé "OutKast and the Rise of the Hip-Hop South".

L'idée : étudier, à travers la musique et les textes d'OutKast (et, à travers eux, du rap sudiste), l'impact culturel du duo d'Atlanta auprès des écrivains et de la littérature populaire du Sud des États-Unis. Il s'agira également de se pencher sur la culture afro-américaine, dont la parole a été portée par tout un mouvement hip-hop avec, en tête, le groupe mythique formé par Big Boi et André 3000.

"Mes intérêts portent sur la littérature et la culture populaire des Afro-Américains", déclare la professeure au journal local Savannah Nowqui s'appuiera aussi sur l'étude du mouvement Black Lives Matter, dans un contexte sociétal où le hip-hop fait plus que jamais partie des formes contemporaines d'expression politique.

Un joli programme, aussi bien pour les amoureux d'OutKast, du hip-hop, que pour d'autres qui ont beaucoup à découvrir, comme l'indique la professeure qui invite quiconque à venir enrichir son cours :

"Pour les amoureux d’Outkast, c’est très important qu'ils participent. Mais je ne veux pas non plus négliger ceux qui ne sont pas familiers avec le hip-hop. Je suis persuadée qu’il y a des gens qui n'écoutent pas de rap et n’ont pas la moindre idée de qui est OutKast, mais c’est pour ça qu’ils sont là. Ils veulent apprendre quelque chose de nouveau."

Autour d'OutKast principalement, c'est toute une discipline qui sera étudiée.

"Ils prendront un album de leur choix, de préférence un d’OutKast, et devront développer les thèmes qu'il renferme."

OutKast 2017

Et ils auront de quoi faire, avec tous les albums cultes offerts par le groupe dans les années 1990 et 2000, entre les classiques ATLiens (1996) et Aquemini (1998), et les multiples grammies reçus par Stankonia (2000) et Speakerboxxx/The Love Below (2003). Si OutKast n'a pas sorti de projet depuis une décennie et Idlewild en 2006, son aura continue de planer sur le hip-hop qu'il s'apprête, normalement, à retrouver.

De son côté, André 3000 a ébloui 2016 de ses apparitions sur de grands projets sortis cette année, notamment aux côtés de Frank Ocean, Kid Cudi, Travis Scott, A Tribe Called Quest... Quant à Big Boi, il a toujours été actif, que ce soit en solo ou avec son side group d'électro Phantogram, et s'est dit "honoré d'être étudié" dans une ville, Savannah, où il est né et une fac qu'il connaît bien.

Si vous ne vous doutez pas à quel point OutKast est le groupe le plus important de l'histoire du hip-hop, cette initiative est là pour le rappeler.

À voir aussi sur konbini :