AccueilÉDITO

L’Unicef propose aux gamers de fabriquer des cryptomonnaies pour venir en aide aux enfants syriens

Publié le

par Pierre Schneidermann

La folle saga des cryptomonnaies continue avec, pour la première fois, un volet humanitaire.

La démarche est originale, si ce n’est complètement inédite. Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) vient en effet de lancer une campagne de… Euh… Appelons ça du "crowd-mining". Les gamers sont d’abord invités à télécharger un petit logiciel. En le lançant, leur ordinateur moulinera à pleines turbines − et consommera donc beaucoup d’énergie −, mais pour la bonne cause.

Une fois installé, le programme permettra de miner de l’ethereum, la deuxième cryptomonnaie la plus en circulation après le bitcoin. Sauf qu’au lieu de revenir à celui qui les a minés, les sous récoltés iront directement dans les comptes bancaires de l’Unicef. Malin.

Pourquoi s’adresser aux gamers ? Parce qu’ils possèdent tous, sans exception, de très bonnes cartes graphiques. Et plus la carte graphique est puissante, mieux l’on peut miner. Les explications détaillées de ce processus complexe sont données ici.

Cette campagne, intitulée "Game Chaingers", prendra fin le 31 mars prochain. Moins de vingt-quatre heures après le lancement, seule une centaine d’euros avait été récoltée.

Screenshot de la campagne "Game Chaingers" (© Unicef)

À voir aussi sur konbini :