Même à Manchester dans les années 80, il faisait plus beau qu’à Paris.

Un live des Smiths sorti des archives

Des paillettes, des coupes bananes, des fans bourrés sur scène : c'était les années 80. Retour dans l'Angleterre de Thatcher avec ce live inédit des Smiths de 1988. Plaisir.

The Smiths

Même à Manchester dans les années 80, il faisait plus beau qu'à Paris aujourd'hui.

Ces jours ci, Morrissey est plus vu comme un réac écolo chiant anti-foie gras. On en viendrait presque à oublier quel génie absolu il est. Ce live de 1988, inédit jusqu'à ce jour sonne comme une merveilleuse piqure de rappel.

Publicité

Un an après le départ du guitariste Johnny Marr du groupe en 1987, Morrissey commence une carrière solo. Viva Hate, son premier excellent album sort rapidement, salué par la critique et le public. Insuffisant pour son manager qui souhaiterait que les Smiths se reforment, et au plus vite. D'ou cette vidéo.

Mais ce live est à ce jour ce qui se rapproche le plus d'une réunion du groupe de Manchester. A noter qu'à l'époque, le bassiste Andy Rourke et le batteur Mike Joyce étaient déjà en procès avec le Moz' pour des questions de royalties. Johnny Marr était pour son compte absent, pour les mêmes raisons.

Morrissey - Viva Hate (1988)

Publicité

Qu'importe, le groupe offre quarante minutes de beauté, avec des titres jamais joués sur scène auparavant comme "The Last of the International Playboys". Ajoutez à cela des looks eighties sans complexe et une version diabolique de "Sweet and Tender Hooligan" et vous obtenez le parfait cocktail pour votre journée pluvieuse.

Ce jour là, tout le monde s'aimait visiblement beaucoup. Cela peut se comprendre.

The Smiths - Live at Wolverhampton Civic Hall (1988)

Publicité

On vous conseille également :

Par Thomas Andrei, publié le 24/05/2013

Copié

Pour vous :