AccueilÉDITO

Inédite, une lettre exceptionnelle écrite par Tupac depuis sa cellule

Publié le

par Rachid Majdoub

Tupac Shakur stars as Bishop in Paramount Pictures production « Juice » the story of four young men coming of age on… Lire la suite

1995. Alors qu'il vient de se faire tirer dessus et accusé d'agression sexuelle, Tupac est incarcéré pendant plusieurs mois. Depuis sa cellule, il adresse une lettre de plusieurs pages à une amie proche. Un document exceptionnel qui renferme l'ultime définition de la Thug Life, et de rares confessions. Nous vous l'avons traduite.

Il s'agit de l'un des trésors les plus précieux de l'héritage laissé par Tupac Shakur qui refait surface. Une longue lettre de plusieurs pages, rédigée des mains du regretté entre trois murs et une lignée de barreaux.

Décembre 1994. 24 heures à peine après s'être fait tirer dessus à cinq reprises dans le hall des Quad Recording Studios à Manhattan, 2Pac assiste au verdict de son procès en fauteuil roulant. Accusé d'agression sexuelle, il est condamné à un an et demi et quatre ans et demi de prison ferme.

Direction la prison de Clinton à Dannemora, New York. Affaibli, le moral en berne, seul contre le monde (son premier album multi-platine Me Against the World sort en mars 1995 alors qu'il purge sa peine), Tupac décide de mettre ses maux et ses pensées sur feuille blanche.

Il écrit alors une longue lettre, qu'il adresse à Nina Bhadreshwar, une amie proche du rappeur qui travaillait à cette époque dans le label Death Row Records, dont le boss Suge Knight permettra à Tupac de retrouver la liberté après avoir passé 11 mois derrière les barreaux.

A lire -> Tupac Shakur : plus qu’un rappeur, une légende aux multiples facettes

Un document et des propos extralucides emplis d'émotion et de leçons de vie qui arrivent environ un an avant que Tupac ne se fasse assassiner dans la nuit du 7 septembre 1996 à Las Vegas lors d'un drive-by shooting. Nous vous avons traduit l'intégralité de la lettre, qui a récemment été mise en vente pour la somme de 225 000 dollars.

Une lecture que l'on vous conseille, si vous voulez avoir enfin la vraie et fouillée définition de la Thug Life, à travers les expériences vécues par Tupac et les étapes et difficultés qu'il a dû franchir.

  • Note à Nina

Nina,

Désolé que ça ait pris si longtemps j’ai bien reçu ta première lettre et j’ai apprécié. Ça a aidé mon esprit à se reconstruire. Voilà où j’en suis en ce moment. C’est long mais c’est sincère. Fais-en bon usage, je n’ai pas accordé ces informations à d’autres publications, pas même le Time & Rolling Stone alors je t’en prie représente-la comme elle est. Je te fais confiance. Je tiens à toi, fais ce que tu peux. Encore merci.

Je t’aime éternellement,

2PAC

Tupac Shakur

  • La lettre

La Thug Life est-elle morte  ?

Je suis certain que les gens sont perdus. Aucun doute, les rumeurs fusent. 2PAC se fait tirer dessus à 5 reprises, 2PAC condamné à la prison pour viol, 2PAC dit qu’on a tué la THUG Life. Je vais essayer 2 m’expliquer et disperser l’incompréhension. #1 Quand un homme normal remet son existence en question ça commence avec l’enfance, l’adolescent, l’adulte. Mais quand la plupart des hommes noirs examinent leur vie, particulièrement ceux d’entre nous élevés dans le ghetto, ils réalisent qu’on ne passe pas par les mêmes étapes. La nôtre commence avec un jeune bon à rien ["Dustkicker"], un "Thug Nigga" et puis enfin un boss. Chaque étapes contient des obstacles et du plaisir, mais elles sont mortelles si on n’y joue pas correctement. J’ai grandi à New York j’étais un bon à rien, j’habitais au croisement entre la 183ème rue et Nalton Avenue, puis j’ai déménagé de Baltimore à Oakland en passant par le comté de Marin où des arnaqueurs ["streethustlaz"] et des boss ["bossplayaz" pour boss players] m’ont appris les règles du jeu. C’est là que j’ai réussi ma première mission. Pourtant c’est aussi juste après que deux policiers d’Oakland m’ont rendu inconscient parce que j’avais traversé en dehors du passage piéton et que j’avais dit "Nique la police". Cet événement m’a projeté dans la seconde étape de la Thug Life. Il n’y avait pas vraiment de règles ou de feuille de route dans la Thug Life, juste le jeu et l’ambition. J’ai pensé que j’avais les deux, donc j’ai joué ce jeu de la vie de la seule manière que je connaissais...

--

Page 1

--

... pour toujours ! J’ai chopé une arme, mis mon gilet pare-balles et amélioré mes compétences au studio et au stand de tir. J’ai vécu la vie à fond, j’ai rencontré des niggaz en qui tu pouvais avoir confiance, comme Syke, Kato, Rated, Block, Lil Hustla, Bone, Mack, Serge, Manute, Paynt et plein d’autres jeunes de différents groupes et gangs. Des Crips et des Bloods. C’est grâce à eux que j’ai appris 2 ce jeu, c’est là que j’ai appris le sens de "can’t stop won’t stop". Un jour je conduisais dans L.A. avec Jinx & Kool G Rap, c’était la nuit des émeutes, je suis tombé amoureux de L.A. J’ai rencontré de vrais boss qui ont essayé de m’amener plus haut. Beaucoup de niggaz passent jamais le niveau deux, ils deviennent drogués et crèvent. Un vrai boss sait quand avancer. Tu dois jouer le jeu, et pas laisser le jeu te jouer. A cette époque j’étais vraiment connu & tout le monde connaissait mon visage alors vous savez comment ça se passe, des fils de pute ont vu des dollars et on m’a attaqué en justice de tous les côtés. Mes concerts étaient pleins mais des gens continuaient à se faire tirer dessus. Le vice-président à ce moment là, Dan Quayle, a essayé de me bannir, la veuve de ce policier me traitait de meurtrier parce que le type qui a tué son mari écoutait ma musique quand il a fait le crime, et je me fais tirer dessus et des gens meurent parce qu’ils ont chopé des virus.

--

Page 2

--

La dépression m’a distrait, j’ai bu et je me suis défoncé au cannabis pour oublier la douleur. J’étais ouvert au mal parce que j'étais mal en point. J'ai commis le Premier péché mortel du Jeu... GLISSER ! Je me suis fait emmerder par des salauds jaloux et des rageux et je me suis fait tirer dessus et voler. Dans cet ordre ! Quand j’ai récupéré on m’a condamné a 1 an ½ ou 4 ans ½ dans une prison d’État. En ce moment je suis à la prison ultra-sécurisée de Clinton à Dannemora, New York, où les surveillants t’appellent Nigger [nègre, ndlr] ouvertement et lèvent la main sur toi comme ils veulent. Note #1 si un détenu lève la main sur un surveillant il prends automatiquement 7 ans (sept). Bref le thug en moi commença à se recroqueviller parce que j’avais arrêté de prendre mes médicaments et sous la pression j’ai presque perdu la tête. Jusqu’à ce que les graines plantées devant moi par les G'z [gangsters, ndlr] me montrent le chemin vers le prochain niveau, le boss ultime. Un joueur normal joue avec les femmes, un boss joue avec la vie. Un boss pense, dirige, construit, gagne de l’argent, c’est un souljah, un professeur et surtout un Homme !
 Je veux que tous mes potes se rendent compte qu’il y a un autre niveau, ça demande d’avoir du cœur et du courage 2 rester seul face aux démons et s’imposer ! Nous sommes des gens puissants mais pas si nous n’avons pas de pouvoir et si nous mourrons tous nous n’avons rien. Pas de pouvoir, pas d’argent, pas de vie, rien. Je défie...

--

Page 3

--

... tous les souljahs de cette nation 2 regarder en arrière et évaluer votre vie. Est-ce que vous êtes prêts pour le niveau suivant ? Je n’ai pas commencé la Thug Life, je l’ai juste représentée. Je pouvais pas m’en empêcher si j’essayais mais au fond de moi le thug nigga a avancé jusqu’au niveau boss. Alors non, la Thug Life n’est pas morte mais elle l’est dans mon cœur. Si vous êtes intelligents vous apprendrez de ça, sans vous faire tirer dessus 5 fois & dans quelques années vous verrez si vous êtes aussi chanceux. Méfiez-vous des rageux et des "potes" envieux, ils vous feront du mal. Tout n’est pas bon mes amis méfiez-vous. J’espère que ça apportera le bien à certains d’entre vous. Si c’est le cas alors je ne suis pas en prison pour rien. Je vous verrai tous dans environ 18 mois. Si j’ai toujours ça en moi, je lâcherai un autre album pas pour moi mais pour les potes qui sont arrivés en haut ["#1"], et disque de platine en 2 semaines ! Je vous promet un truc, quand je reviens ça va secouer !!!

Jusqu’à la fin des temps,

2PAC

Tupac Shakur

Mes ennemis R.I.P
"La Revanche appartient au Seigneur"… (La Bible)

P.S. A MES ENNEMIS, SOUVENEZ VOUS, QUI SÈME LE VENT RECOLTE LA TEMPÊTE.

--

Page 4

À voir aussi sur konbini :