Un Tumblr rassemble le pire du sous-titrage amateur

Votre journée touche à sa fin et vous le savez. Vous rentrez chez vous, avec une idée en tête : télécharger le dernier épisode de Game of Thrones. Parce que oui, tout le monde en parle de ce fameux épisode 9 et tout le monde vous toise du haut de sa connaissance mortifère. Vous tombez par hasard sur un site qui commence par "DVDRIP".

L'épisode dans votre escarcelle virtuelle, vous lancez la vidéo pour tomber sur cette traduction :

Game of Thrones, troisième saison. Ou comment tout casser.

Publicité

S'il y a bien une exception culturelle française, c'est celle d'avoir une armée de traducteurs à la sauvette. Le dernier épisode de Mad Men n'a pas eu le temps de passer l'Atlantique qu'une équipe est sur le qui-vive, le dictionnaire "French English" sur un onglet, le pote bilingue au téléphone pour confirmer un mot et même un Larousse sur les genoux. Ou pas.

Car quand on prend connaissance des pires sous-titrages amateurs recueillis sur le Tumblr Les sous-titres de la honte, c'est une avalanche de fautes d'orthographe, de non-compréhension-de-l'-anglais et de non-compréhension-de-la-vie qu'on peut lire. Shakespeare comme Molière ont dû faire pas mal de tours dans leur tombe, tant le subbing à la française nous fait rire.

Derrière ce Tumblr original, une trentenaire qui veut rester anonyme. Contactée par Le Nouvel Observateur, elle confie "l'impossibilité à garder pour soi ces pépites [...], à force de tomber sur des sous-titres approximatifs et souvent drôles, soit par l'interprétation fantaisiste d'expressions idiomatiques, le décalage complet avec la version originale, ou encore parfois les commentaires des subbers".

Publicité

Du Tumblr, on en a retiré une petite typologie du subber.

  • De l'art de ne pas reconnaître une marque

”Showtime, not HBO?” dans How I Met Your Mother (Crédit Image : Les sous-titres de la honte)

Publicité

  • De l'art de ne rien comprendre : la flemme

Par flemme, tu ne traduiras pas, dans 30Rock, "[I was gonna visit the MGM studios,] where they capture the chills and drills of the movies" (Crédit Image : Les sous-titres de la honte)

  • De l'art d'en rajouter une couche, histoire de mieux comprendre, ou pas

Publicité

Breaking Bad, troisième saison : "THERE A TWO KINDS OF MEN IN THIS WORLD" (Crédit Image : Les sous-titres de la honte)

  • De l'art de ne pas arriver à traduire une image

Déjà que Top of The Lake n'est pas une série hyper simple, le subber vient rajouter ici une touche de complexité (Crédit Image : Les sous-titres de la honte)

  • De l'art de citer Wikipedia

American Horror Story : en plus d'être témoin des horreurs qui arrivent aux personnages, vous pouvez aussi vous farcir la définition Wikipedia de ces horreurs (Crédit Image : Les sous-titres de la honte)

  • De l'art de se tromper de mot dans la langue anglaise

Non monsieur : dans Game of Thrones, un "ship" n'est pas un "mouton" (Crédit Image : Les sous-titres de la honte)

(Crédit Image : Les sous-titres de la honte)

(Crédit Image : Les sous-titres de la honte)

(Crédit Image : Les sous-titres de la honte)

  • De l'art d'en avoir rien à foutre de l'espagnol

(Crédit Image : Les sous-titres de la honte)

(Crédit Image : Les sous-titres de la honte)

  • De l'art d'être mauvais en français

(Crédit Image : Les sous-titres de la honte)

Par Louis Lepron, publié le 23/12/2013

Copié

Pour vous :