featuredImage

Trailer : Mustang, le Virgin Suicides turc

Sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs cette année à Cannes et lauréat du Prix Label Europa Cinéma, le film Mustang, de Deniz Gamze Ergüven se dévoile à travers une bande-annonce aussi dure que poétique.

C'est l'un des films évènement de la Quinzaine des réalisateurs. Mustang, dirigé par la réalisatrice franco-turque Deniz Gamze Ergüven met en lumière la condition des femmes en Turquie à travers l'histoire de cinq sœurs dont le destin va tragiquement basculer après un événement aussi banal qu'insignifiant.

Le long métrage s'ouvre sur le bonheur adolescent. Des jeunes filles et garçons, encore vêtus de leurs uniformes scolaires, jouent dans l'eau de manière insouciante. Ils s'éclaboussent, se battent et rient à gorge déployée. Mais ces jeux innocents vont prendre une tournure inattendue et créer un scandale dans le village : les sœurs se seraient frottées aux garçons et seraient impures.

Des thèmes similaires à Virgin Suicides

Leur attitude, jugée indigne, va conduire leur famille à les enfermer au sein de leur propre maison, qui devient peu à peu une usine à mariages. Déscolarisées et privées de liberté, les jeunes filles vont devoir apprendre à se comporter en épouse turque parfaite (donc passive).

Impossible de ne pas voir en l'histoire de ces cinq héroïnes une filiation avec celle des sœurs Lisbon de Sofia Coppola. On retrouve des thèmes similaires : l'absence de liberté, les premières fois, la complexité de l'adolescence, la fratrie, et même l'amour. Comme la réalisatrice américaine, Deniz Gamze Ergüven filme ses actrices de près, leurs visages angéliques auréolés d'une cascade de cheveux bruns.

Avec sa caméra, la cinéaste capte la fougue de ses indomptables Mustangs d'une manière virtuose, et nous permet régulièrement d'échapper à la tragédie des destins de ses héroïnes à travers de vrais moments de poésie, et en nous volant de francs éclats de rires. Le film sera en salles le 17 juin prochain.

Par Constance Bloch, publié le 17/05/2015

Copié