AccueilÉDITO

Dans le trailer de Far Cry 5, l’enfer est pavé de bonnes intentions (intégristes)

Publié le

par Thibault Prévost

Le cinquième opus de la franchise d’Ubisoft se déroulera dans une communauté du Montana où des religieux fondamentalistes imposent leur loi sacrée.

Oui, Far Cry mettra bien en scène de méchants religieux radicaux américains reclus dans un village du fin fond du Montana. La communauté des joueurs s’en doutait déjà avec la publication, le 23 mai, de quatre teasers extrêmement courts du cinquième opus de la franchise sanglante, mais avec ce premier trailer de deux minutes le doute n’est plus permis : cette fois-ci, les barbares portent des chemises de bûcheron, brandissent des drapeaux américains, ont un amour absolu pour la NRA et le second amendement, sont blancs comme neige et agissent au nom de la foi.

Selon Ubisofrt, voilà le topo: À Hope County, une secte fanatique en attente de l’Apocalypse, Eden’s Gate, règne en maître. À sa tête, Joseph Seed (dit "le Père"), un illuminé guidé par des voix célestes lui ordonnant d’asservir tous les pécores des hameaux des alentours. Malheur aux apostats, pécheurs et impies du village, qui doivent choisir entre la conversion ou une mort violente – quand ils ont le choix tout court, d’ailleurs.

Ce que vient de faire Ubisoft est tout simplement prodigieux. En renversant brutalement la table des rapports de force traditionnels du jeu vidéo (les Américains blancs sont systématiquement dans le bon camp, tandis que les forces du Mal se partagent le reste du spectre des couleurs de peau), le studio français remet en cause l’un des fondements de la culture vidéoludique et ouvre la porte à d’autres révolutions dans le jeu vidéo mainstream. Mieux, en ciblant subtilement l’alt-right américaine suprémaciste, xénophobe et puritaine – en faisant des rednecks de l’Amérique pastorale des terroristes et en mettant le doigt sur la menace réelle des sectes religieuses aux États-Unis – le tour de passe-passe d’Ubisoft (qui se défend de toute volonté de stigmatisation) a généré un tsunami d’indignation dans la fachosphère américaine. Au point que celle-ci se retrouve, depuis la publication des teasers et d'une photo du jeu mettant en scène les personnages dans la composition de la Cène, à défendre… plus de diversité dans les jeux vidéo et moins de stigmatisation des communautés. Et ça, ça n'a pas de prix.

Avec ce nouveau trailer, Twitter et Reddit devraient bientôt subir une inondation de larmes de fascistes. Savourez-les comme il se doit : une par une, à la pipette et en les dégustant lentement. Pour le jeu, rendez-vous le 27 février, même si les précommandes sont déjà disponibles.

Article mis à jour le 26 mai à 16h38.

À voir aussi sur konbini :