AccueilÉDITO

Sur Tinder, une option cachée est réservée aux gens beaux et riches

Publié le

par Chayma Mehenna

Tinder a depuis quelque temps une option cachée. Réservé aux gens beaux, riches ou célèbres, Tinder Select propose des profils triés sur le volet.

Qui ne connaît pas Tinder ? Havre de célibataires endurcis, où il est possible de croiser son voisin comme le boulanger de son quartier, cette application a explosé toute la concurrence en quelques années. En étant à la fois le repaire des adeptes des coups d’un soir et le point de départ de relations sans fin, l'app Tinder est devenue la norme de ce siècle.

Le concept : quelques photos, une description de quelques caractères, un bouton "j’aime" et un "j’aime pas". Il suffit de faire défiler les profils de centaines d’hommes ou femmes qui traînent dans les parages. Un clic suffit pour "matcher", ou pas. Si l’autre personne a aussi accroché à votre profil, la conversation démarre. Ou pas.

Ça, tout le monde ou presque le sait. Ce que l’on ne sait pas en revanche, c’est qu’il y a aussi une version secrète. Si vous vous êtes déjà fait la réflexion qu'aucun filtre n'existe sur l'application, ce n'est pas totalement vrai. Oui, oui, il existe une autre version de Tinder, inconnue de nous autres, le commun des mortels. Celle-ci n’est accessible que via invitation. Ça s’appelle Tinder Select et d’après le magazine TechCrunch, cette plateforme ne concentre que l’élite de la population. Exit les "moches" et les "pauvres", Tinder Select c’est le gratin du gratin, la crème de la crème. Des PDG, des célébrités, des cadres, des mannequins et autres gens beaux et riches dont le quotidien est vraiment plus palpitant que celui de la masse.

Un système de cooptation

On ne sait pas trop comment Tinder sélectionne les profils qui vont intégrer cet espace VIP, mais l'application pourrait se servir de l'Elo Score, un système interne de notation de la "désirabilité" qui alimente son algorithme. Selon TechCrunch, il y aurait également un processus de cooptation, mais relativement fermé afin que l'usage de Tinder Select ne se répande pas massivement.

Tinder Select n'est pas une application à part, les heureux élus qui y ont accès peuvent à tout moment revenir vers les gens "normaux", si l’envie leur prend. Sur Tinder Select, il y a en haut de l'écran un onglet bleu symbolisé par le "S" de Select et un autre avec trois silhouettes, représentant la masse, le reste de la populace. Sûrement pour démontrer que, "quand même", Tinder permet aussi de mélanger les classes sociales.

À voir aussi sur konbini :