AccueilÉDITO

Teenage Rapper : hip-hop et précocité déroutante

Publié le

par Tomas Statius

Avalanche de sons et visages de poupon. Le monde va trop vite et les rappeurs sont de plus en plus jeunes à faire de "vraies choses". Sélection de visages parmi le continent des "Teenage Rapper". 

"Aux âmes bien nés, la valeur n'attend pas le nombre des années", écrivait Pierre Corneille quelques siècles en arrière, qui bien que révoltante dans son contexte historique (par "bien nés", le dramaturge pensait à la noblesse) reste éclairante pour ce qui est des destinées artistiques.

Et dans le rap, il semblerait que l'on croule sous la nouveauté. Nouveaux artistes, nouvelles mixtapes, dernières chansons en date mais surtout une manne d'artistes émergents dont l'âge étonne autant que le ton et la maturité. Enfin probablement que le phénomène a toujours existé; juste la démocratisation des outils de production et de diffusion ainsi qu'un intérêt renforcé des maisons de disque font que ces "bébés rappeurs" se retrouvent plus rapidement sur le devant de la scène.

On en a sélectionnés cinq pas encore assis, entre 13 et 19 ans (pour coller à la définition anglo-saxonne de "teenager") afin d'en dresser une liste non exhaustive, et encore moins objective. La neutralité journalistique n'existe pas.

  • Yung Lean

Appartenant à ce qu'on commence à appeler la "Chill Wave" (précedemment le "Cloud"), ce jeune Suédois est un mélange étrange entre ce qu'il y a de plus cru dans le hip-hop ricain (b*tchs, drogue et CA$H) et de plus inoffensif dans les aspirations d'un adolescent pas si "THUG" que ça.

Enfin le truc prend et les compositions valent le coup.

  • Bishop Nehru

Participant au concours de la radio hip-hop Hot 97 du côté de New York, Markel Scott de son vrai nom s'est ainsi forgé une petite réputation jusqu'à sortir sa deuxième mixtape, Strictly Flowz le 12 juillet dernier avec en prime de jolis clips (sa première sortie, Nehruvia est à retrouver par ici)

Pour la petite histoire, il tire son blaze d'une référence culturelle à double tranchant : 2Pac pour Bishop, Nehru comme l'un des fondateurs de la nation indienne. Balaise le kid.

  • Adam Kanyama

Découvert via l'émission de télévision X FACTOR en Suède, notamment pour sa reprise du "Niggas in Paris" de Hov et Yeezy, Adam Kanyama a depuis fait un peu de chemin.

Il a d'abord grandi et "abandonné" ce visage de poupon qui l'empêchait parfois d'être pris au sérieux. Puis il a sorti un EP, The Golden Child, qui à défaut d'engager chez nous un enthousiasme débordant a le mérite de s'écouter agréablement.

Il vient d'ailleurs de sortir un nouveau titre "På rigtigt". Preuve que Kanyama ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Et oui il pose en suédois.

  • Dillon Cooper

Dans cette liste, ils sont deux a ravivé les fantômes du hip-hop new-yorkais de l'âge d'or. Deux à être comparés dans quasiment chaque papier qui les concernent à Joey Bada$$, le B.O.S.S des teenage rappeurs. Après Bishop Nehru, Dillon Cooper.

Âgé de 19 ans, le rappeur originaire de la Grosse Pomme rappe ses emmerdes, sa vie, fait de jolies clips et vient de sortir une mixtape sobrement intitulé Cozmik (contrairement à la pochette dont le goût nous parait limite).

Mise à part ça pas de fautes de goût dans son parcours, et des attentes déjà bien élevées quant à sa destinée.

  • Vic Mensa

Il vient de Chicago et partage pas mal de trucs avec un autre jeune prometteur : Chance The Rapper. Le goût pour l'humour d'abord tant il est évident que pas mal de gimmicks du game lui passe au-dessus de la tête. Ce son sautillant ainsi que l'appartenance au même crew : Save Money.

Après un premier EP Straight EP, Vic annonce la sortie d'une mixtape, INNANETAPE très prochainement. Depuis notre premier papier il s'est fait un site en bonne et due forme. Et peut être que l'attente ne sera pas si longue au final.

On vous conseille également : 

À voir aussi sur konbini :