AccueilCinéma

"C’est le plus grand regret de ma vie" : Tarantino répond aux reproches d’Uma Thurman

Publié le

par Marie Jaso

LOS ANGELES, CA – AUGUST 10: Quentin Tarantino attends the Sundance NEXT FEST Opening Night Honoring Quentin Tarantino at The Theater at The Ace Hotel on August 10, 2017 in Los Angeles, California. (Photo by Tommaso Boddi/WireImage)

Le 3 février, l’actrice avait dénoncé le comportement sadique du réalisateur sur les tournages des Kill Bill.

Le week-end dernier, Uma Thurman a accusé Harvey Weinstein de l’avoir agressée sexuellement à deux reprises, en 1996. Dans son témoignage au New York Times, elle a également reproché à Quentin Tarantino son comportement sadique sur le tournage des Kill Bill. Depuis, l’actrice a tenu à préciser ses accusations, en partageant sur son compte Instagram la vidéo de l’accident de voiture qu’elle a subi en 2003, lors du tournage de Kill Bill Vol. 2.

Pour la scène en question – que, selon Tarantino, personne ne considérait comme une vraie cascade – le réalisateur aurait refusé d’engager une doublure pour remplacer Thurman au volant d’un véhicule défectueux, malgré les inquiétudes de cette dernière, qui devait le conduire à 60 km/h sur une route de sable. Une idée dangereuse qui s’est soldée par une violente collision dans un palmier, une commotion cérébrale et plusieurs blessures.

i post this clip to memorialize it’s full exposure in the nyt by Maureen Dowd. the circumstances of this event were negligent to the point of criminality. i do not believe though with malicious intent. Quentin Tarantino, was deeply regretful and remains remorseful about this sorry event, and gave me the footage years later so i could expose it and let it see the light of day, regardless of it most likely being an event for which justice will never be possible. he also did so with full knowledge it could cause him personal harm, and i am proud of him for doing the right thing and for his courage. THE COVER UP after the fact is UNFORGIVABLE. for this i hold Lawrence Bender, E. Bennett Walsh, and the notorious Harvey Weinstein solely responsible. they lied, destroyed evidence, and continue to lie about the permanent harm they caused and then chose to suppress. the cover up did have malicious intent, and shame on these three for all eternity. CAA never sent anyone to Mexico. i hope they look after other clients more respectfully if they in fact want to do the job for which they take money with any decency.

Une publication partagée par Uma Thurman (@ithurman) le

Traduction : "[…] Les circonstances de cet accident ont été négligées au point d’en être criminelles. […] La DISSIMULATION après l’événement est IMPARDONNABLE. Pour cela, je tiens uniquement Lawrence Bender, E. Bennett Walsh et l’infâme Harvey Weinstein comme responsables. Ils ont menti, détruit des preuves et continuent de mentir à propos des préjudices qu’ils ont causés et dissimulés. […]"

La vidéo aurait été soigneusement dissimulée pendant des années par les équipes de Weinstein, afin de dissuader Uma Thurman de porter plainte. Tarantino affirme cependant qu’il ignorait tout de cette histoire et a aidé l’actrice à retrouver la séquence. Cette dernière a salué l’initiative, dont elle souligne le courage. Le sachant plein de remords, elle remercie le réalisateur d’avoir choisi d’assumer sa responsabilité, en dépit des éventuelles conséquences.

"Un lien de confiance s’était brisé"

Quentin Tarantino est revenu sur cette histoire dans un entretien avec Deadline, publié le 5 février :

"Je suis coupable de l’avoir mise dans cette voiture, mais pas de la façon dont les gens le décrivent."

L’incident en lui-même, que le cinéaste conçoit comme "l’un des plus grands regrets de sa vie", aurait eu un impact sur leur relation par la suite.

"Cela nous a affectés, Uma et moi, pendant les deux ou trois années qui ont suivi. Ce n’est pas comme si on ne parlait plus. Mais un lien de confiance s’était brisé."

Tarantino a également commenté les autres scènes des Kill Bill pour lesquelles il a eu un comportement humiliant : celle où l’héroïne se fait étrangler par une chaîne et celle où elle se fait cracher à la figure. Concernant la scène où le personnage de Thurman est victime d’un crachat à la figure, Tarantino a révélé avoir voulu s’en charger lui-même afin de limiter le nombre de prises, l’acteur Michael Madsen ayant dû s’y reprendre à plusieurs fois.

Quant à la scène où Beatrix Kiddo se fait étrangler, le réalisateur assure que c’était une idée de l’actrice, qui a suggéré d’enrouler la chaîne autour de son cou, quitte à ce qu’il exerce une réelle pression, dans un souci de réalisme.

Enfin, malgré des confessions tardives dans l’affaire Weinstein, Tarantino maintient qu’il a demandé au producteur de s’excuser auprès d’Uma Thurman, après avoir été mis au courant de ses agissements sordide. Requête qu’il aurait même érigée en condition de la poursuite de leur collaboration sur Kill Bill.

Le réalisateur conclut finalement l’entretien en évoquant un certain soulagement :

"J’ai été honnête et j’ai dit la vérité, et ça fait vraiment du bien après deux jours de représentation erronée, de finalement pouvoir dire tout ça à voix haute. Peu importe ce qui ressortira de ça, j’ai donné ma version. J’ai les épaules larges, je peux l’assumer."

À voir aussi sur konbini :