(© Capture d’écran Twitter / SNCF)

Pour patienter, des distributeurs d'histoires courtes installés dans les gares

En collaboration avec la start-up Short Edition, la SNCF a décidé d'équiper les gares de distributeurs d'histoires courtes. Une initiative qu'elle ne regrette pas. 

Publicité

"Et s’il suffisait d’appuyer sur un bouton pour obtenir un peu de lecture avant de monter à bord d’un train - un voyage avant le voyage en quelques sortes - et l’emporter avec soi ?", peut-on lire sur le site de la SNCF. La société de chemins de fer française propose actuellement, dans 24 gares, des distributeurs d'histoires courtes aux allures de bornes de compostage. Un service gratuit qui rencontre un grand succès, puisque la SNCF a distribué 100 000 histoires en l'espace de six mois. D'ici la fin de l'année 2016, 35 gares devraient être équipées de ces bornes jaunes.

Le principe est simple : la machine dispose de 3 boutons qui proposent des formats différents d'histoires courtes pour 1, 3 ou 5 minutes de lecture. Il suffit d'appuyer sur le bouton de son choix pour avoir de quoi se divertir en attendant son train. Imprimées sur papier, ces histoires signées par des auteurs anonymes sont souvent tirées de la littérature classique. La sélection est faite au hasard et porte sur une dizaine de thèmes, allant de la poésie lyrique aux contes pour enfants.

Publicité

Les "dealeuses de littérature" 

Le projet a été pensé par la start-up grenobloise Short Edition. "Notre ambition est de voir fleurir des distributeurs un peu partout pour promouvoir la lecture - et l'écriture - et faire connaître nos auteurs", affirme l'éditeur de littérature spécialisé dans les formats courts, qui travaille avec 4 500 auteurs. "La littérature courte a sa place partout. On s'est dit que ça pourrait être drôle d'avoir un distributeur d'histoires au même titre qu'un distributeur de boissons. Le papier donne une vraie respiration, il est beaucoup plus inattendu qu'un smartphone", expliquait à Télérama Christophe Sibieude, directeur chez Short Edition.

Francis Ford Coppola, réalisateur et scénariste américain, est fan de l'idée. Il a fait installer l'une de ces machines dans son bar de San Francisco, le Café Zoetrope. "J'adore le concept du distributeur. Il ne vous vend pas des chips, des bières ou du café... Il vous offre simplement de l'art. J'aime spécialement le fait que l'on ne donne pas d'argent", explique-t-il dans la vidéo ci-dessous, réalisée par Short Edition lors de l'installation à San Francisco de sa borne à histoires.

Publicité

 

Par Bérénice Rebufa, publié le 27/09/2016

Copié

Pour vous :