Stromae règne en maître aux Victoires de la musique

Trois récompenses en une heure et demi et lors d'une soirée, les Victoires de la musique. Non, il ne s'agissait aucunement des Daft Punk, qui avaient préféré décliner l'invitation, mais de Stromae. Le chanteur belge a ramassé sans forcer les victoires du meilleur clip ("Formidable"), d'artiste masculin de l'année et de l'album de chansons de l'année pour Racine Carrée. Face à lui, Julien Doré et Etienne Daho n'ont pas réussi à placer un mot.

Stromae, Konbini l'avait rencontré il y a quelques mois dans différentes pièces d'une chambre d'hôtel. Une salle de bains, des chiottes et même un placard :

Publicité

Lors de la cérémonie, le chanteur belge a déclaré :

Je prends toutes ces victoires comme de formidables reconnaissances par les pairs, les pros, les moins pro et le public. Voir autant d'engouement, je ne peux que remercier. On ne fait pas de la musique pour le succès. Si le succès arrive, tant mieux !

Phoenix, Woodkid et La Femme en vainqueurs

Pour la première fois de leur carrière, en quinze années de productivité, tout de même, Phoenix a été récompensé en son pays, aux Victoires de la musique. Alors qu'ils concouraient contre Bertrand Cantat et Indochine, les Versaillais ont chopé la victoire du meilleur album rock de l'année avec Bankrupt!. Et tout cela, quatre ans après leur Grammy en 2010 à l'occasion de Wolfgang Amadeus Phoenix.

Publicité

En album de "musiques éléctroniques", face à Gesaffelstein et Elephanz, c'est Kavinsky qui a tiré son épingle du jeu avec son Outrun tandis que le collectif 1995 a battu Grand Corps Malade et Maître Gims : ils ont reçu la victoire de l'album de "musiques urbaines" de l'année. À la sortie de leur premier album Paris Sud Minute, on leur avait consacré une série d'épisodes.

L'idée était leur faire parler des lieux qui avaient compté pour eux, de la Porte d'Orléans à une asso de quartier :

Publicité

Pour le reste, on pourra retenir La Femme (album révélation de l'année) Woodkid (artiste révélation scène de l'année), Vanessa Paradis, artiste féminine de l'année, Johnny Hallyday - toujours là - pour avoir ramassé la chanson originale de l'année ainsi que Ibrahim Maalouf (album de musiques du monde de l'année) et Salvatore Adamo (Victoire d'honneur).

De Stromae à La Femme : les performances

Publicité

Par Louis Lepron, publié le 15/02/2014

Copié

Pour vous :