Les Strokes s'apprêtent à faire leur grand retour, en chanson

Casablancas et sa clique interprèteront de nouvelles musiques cet été lors du Governors Ball, selon les organisateurs du festival qui ont décidé de les booker pour la deuxième fois en trois éditions.

2016 sera aussi l'année de Casablancas et sa clique

2016 sera aussi l'année de Casablancas et sa clique

Lors d'un questions-réponses sur Reddit, les organisateurs du Governors Ball, qui se tient chaque été à New York, ont fait part de plusieurs informations sur les artistes qui se produiront à leur festival.

Publicité

Un des sujets abordés a particulièrement focalisé l'attention : le retour de The Strokes. Tête d'affiche en 2014, leur présence parmi le line-up de la prochaine édition du festival a interpellé un redditor. Sa question : "pourquoi refaire jouer les Strokes ? Ils étaient impressionnants en 2014, yeah, mais les faire revenir si tôt est discutable."

Le fait que les Strokes reviennent, cette année, avec de nouvelles musiques est l'argument qui a poussé les organisateurs à les booker de nouveau.

"Ce serait leur premier lot de nouvelles chansons, en près d'une demi-décennie. Le type de grosse affaire."

Publicité

De nouvelles musiques et surtout un album en préparation : de quoi mettre l'eau à la bouche des fans, et donc attirer la convoitise des organisateurs du festival. Car les faire jouer de nouveau, après 2014, avec aucune chanson sortie entre temps pour un show similaire, est difficilement justifiable. Contrairement au fait de voir les Strokes s'y produire avec de la nouveauté, qui justifie la décision des organisateurs de les convoquer une deuxième fois en trois éditions.

Fin 2015, The Strokes de retour en studio (Capture d'écran Instagram)

Fin 2015, The Strokes de retour en studio (Capture d'écran Instagram)

Fin 2015, Casablancas et sa clique étaient de retour en studio pour travailler sur de nouveaux morceaux. Trois ans après Comedown machine, leur dernier album sorti en 2013. Reste à savoir s'ils opèreront, cet été, le retour aux sources réclamé par les fidèles.

Publicité

Par Rachid Majdoub, publié le 27/02/2016

Pour vous :