Pandora est à Wall Street. (Crédits : Spencer Platt/Getty Images)

Sur un site de streaming, un million d'écoutes vaut 16$

L'auteur compositeur d'un tube des années 90 révèle que pour plus d'un million d'écoutes sur trois mois, la webradio américaine Pandora lui reverse 16,89$ de royalties.

streaming

Pandora est à Wall Street. (Crédits : Spencer Platt/Getty Images)

Cracker est un groupe de rock alternatif américain des années 90. En 1993, il sort le single "Low", une chanson qui fait son petit effet dans le monde musical de l'époque. "Low" atteindra respectivement les 64ème et 43ème places des hits singles américains et britanniques.

Publicité

Comme sur de nombreux autres sites de streaming, la chanson "Low" est disponible à l'écoute sur la webradio américaine Pandora (au fonctionnement comparable à Deezer ou Last.fm mais impossible à écouter depuis le territoire français). Elle y est d'ailleurs écoutée de nombreuses fois et David Lowery, le chanteur guitariste de Cracker, est en mesure de le confirmer. Il a récemment scanné une facture de royalties qui prouve que Pandora le paye 16,89$ pour 1.159.000 écoutes de "Low" lors des trois derniers mois de l'année 2012.

streaming

La facture en question. (Capture de David Lowery)

42$ en tout

Certes, Lowery ne détient que 40% de la chanson. Mais il reste que les 42$ que Pandora paye à tous les compositeurs de la chanson, ça fait un peu léger. Lowery touche aussi des royalties accordés pour son statut d'interprète, "plus élevés mais presque aussi faibles". En comparaison, le chanteur indique que pour la même période, environ 19.000 passages en radio sur tout le territoire américain lui rapportent 1.400$. Lowery, on le comprend, fait un peu la tronche :

Publicité

Bientôt vous entendrez Pandora dire que le Congrès doit changer les lois sur les royalties pour qu'ils puissent payer beaucoup moins les auteurs-compositeurs et les interprètes (...) Pourquoi Pandora ne descend-il pas de son piédestal pour se trouver un modèle économique stable plutôt que demander de l'aide au Congrès et aux artistes ?

Un porte-parole de Pandora a répondu aux allégations de David Lowery, arguant que les taux de paye des artistes présents sur Pandora ont été établis par les organisations qui représentent les auteurs et les éditeurs. De plus, il ajoute que Pandora paye 4,5 fois plus de taxes que les radios FM. "Avec seulement 7% de parts de marché aux Etats-Unis, Pandora paye beaucoup plus en royalties que n'importe quelle autre radio". Sur le site Understatement, le résultat n'est pas la même : près de 585 dollars auraient été reçus par l'artiste en question.

Mouais. Il n'empêche que 16$ pour plus d'un million d'écoutes... Naïvement, il nous semble que ça fait un peu léger.

Publicité

On vous conseille également :

Article mis à jour le 2 juillet à 10 heures.

Publicité

Par Théo Chapuis, publié le 01/07/2013

Copié

Pour vous :