Star Wars VII : la réponse parfaite de John Boyega aux attaques racistes

La première image du trailer de Star Wars VII, celle où l'on voit  John Boyega en stormtrooper, ne plaît pas à tout le monde. L'acteur a décidé de répondre à certaines attaques racistes.

C'est la première personne, le premier visage que l'on voit dans la bande-annonce de Star Wars : Le Réveil de la Force : un stormtrooper, sans casque, qui se relève. Il s'agit de John Boyega, acteur britannique de 22 ans, connu pour avoir joué dans Attack The Block ou Junkhearts.

Publicité

Le problème, c'est que certains internautes n'ont pas apprécié de le voir à l'écran. D'abord parce qu'ils sont certains qu'il ne peut y avoir de stormtrooper noir, convoquant un souci scénaristique : John Boyega ne peut pas être un stormtrooper, lignée de soldats conçus par l'Empire galactique dont leur origine remonte aux clones de Jango Fett (cf. Star Wars, épisode II : L'Attaque des clones).

Comme le précise BuzzFeed, ces arguments peuvent être facilement contrés : ce septième épisode se déroule 30 ans après le sixième. Résultat, les règles et procédés de l'Empire ont pu changer entre temps. Aussi, John Boyega n'est peut-être tout simplement pas un stormtrooper – bonjour le déguisement. Enfin, les stormtroopers, s'ils ont d'abord été des clones, ont ensuite été remplacés par des recrues ordinaires et diversifiées.

Quoi qu'il en soit, ces critiques, diffusées sur Twitter avec le hastag #blackstormtrooper, ont rapidement entraîné des remarques racistes. L'acteur a alors répondu via son compte Instagram :

Publicité

Merci pour tout l'amour et le soutien ! Les messages de fans et les fan arts m'ont rendu fou de joie ! C'est dingue de penser qu'un nouveau Star Wars est en chemin. Je suis dans le film mais en tant que fan de Star Wars je suis hyper excité ! Un an, c'est long à attendre, mais l'attente en vaut la peine. Pour ceux que ça concerne : faites-vous une raison 🙂

With love xxx

Ein von @jboyega gepostetes Foto am

Publicité

 

Sur Twitter, des internautes ont pris la défense de John Boyega. En utilisant notamment ironie et actualité cinématographique – le dernier film de Ridley Scott, Exodus – à l'appui :

Par Louis Lepron, publié le 01/12/2014

Copié

Pour vous :