AccueilÉDITO

Ces 6 acteurs pourraient incarner Spider-Man

Publié le

par Louis Lepron

Jesse Pinkman (Aaron Paul) – Breaking Bad _Season 5 – Photo Credit: Frank Ockenfels/AMC

Entre choix rationnels et fantasmes, ces six acteurs pourraient reprendre le flambeau Spider-Man au cinéma, afin de succéder à Andrew Garfield.

Après les négociations financières entourant le retour de Spider-Man dans l'univers Marvel, les médias de divertissement se posent une question : qui sera le prochain visage, après Tobey Maguire avec Sam Raimi et Andrew Garfield avec Marc Webb, de l'homme-araignée ?

On a planché sur la question et on vous propose six noms, entre choix rationnels et choix fantasmés.

1. Donald Glover : la caution hip-hop

Et si Spider-Man prenait pour la première fois au cinéma les traits d'un Afro-Américain ? Alors qu'on s'est posé la question d'un Idris Elba en James Bond (oh sacrilège !), l'idée n'est pas extraordinaire pour l'homme-araignée. Depuis la rentrée 2014, Donald Glover prête sa voix à Miles Morales, Spider-Man de 13 ans afro-hispano-américain, dans la droite ligne de la volonté de Marvel de promouvoir la diversité au sein de ses comics.

Et qui de mieux que l'acteur de Community ou 30 Rock, rappeur côté face avec Childish Gambino, pour en prendre les traits ? Son nom avait d'ailleurs été avancé lors du choix de l'acteur en 2012 pour The Amazing Spider-Man. Le changement, c'est maintenant. Le hic ? Il a déjà 31 ans.

2. Eddie Redmayne : la caution Oscar

Eddie Redmayne ? Non ? C'est le monsieur qui est nommé aux prochains Oscars pour son rôle de Stephen Hawking, le scientifique, dans Une merveilleuse histoire du temps. Un mélo qui lui a permis de se faire un nom après avoir commencé sa carrière au cinéma dans Raisons d'États, un thriller réunissant en 2006 Matt Damon, Robert De Niro, Angelina Jolie. Tout simplement.

Acteur originaire de Londres passé par le grand écran, la télévision et le théâtre, il pourrait incarner facilement un Spider-Man dans toute sa complexité, chétif mais fort, un gosse devant ses nouveaux pouvoirs mais responsable au moment venu. Le hic, encore une fois ? C'est qu'il a, comme Donald Glover, 31 ans. Un peu trop tard.

3. Robert Sheehan : la caution britannique

Robert Sheehan pourrait, malheureusement, ne se résumer qu'à un seul nom : Misfits. De 2009 à 2011, il imprègne de son humour et de sa répartie la série créée par Howard Overman. Si Spider-Man devait prendre les traits d'un jeune irlandais de 27 ans, Robert Sheedan serait le premier choix.

Robert Sheehan pourrait alors prendre le même chemin que Nicolas Hoult, acteur de Skins à ses débuts, et désormais Fauve dans les deux derniers X-Men.

4. Dylan O'Brien : la caution jeune premier

Une série télévisée, Teen Wolf, et le voilà déjà au cinéma, en premier rôle du drame sci-fi Le Labyrinthe, inspiré d'un roman aux accents dystopiques façon Hunger Games. Avec des parents dans le milieu (un père caméraman, une mère actrice), ce petit jeune de 23 ans aurait le profil parfait pour incarner un jeune Peter Parker, voyant débarquer de nulle part des pouvoirs de super-héros.

5. Miles Teller : la caution torturée

Miles Teller est le nouveau visage de la comédie dramatique américaine. Revenons un petit peu en arrière : depuis 2010 et sa première apparition au cinéma dans Rabbit Hole, l'acteur aura été un lycéen fêtard (Projet X) ayant de sacrés problèmes personnels (The Spectacular Now) mais n'arrêtant jamais de chercher l'amour (That Awkward Moment) tout en jouant de la batterie (Whiplash).

Le problème, même s'il aurait pu être parfait en Spider-Man torturé, c'est que l'acteur qu'il est joue déjà dans une production Marvel en collaboration avec la Fox : Les Quatre Fantastiques. Il incarnera d'ailleurs... Mr Fantastique. Idéal comme surnom.

6. Logan Lerman : la caution nouveau venu

Si Miles Teller est la caution jeune et tourmentée du cinéma américain, Logan Lerman incarne à lui tout seul la fragilité. Dans Le Monde de Charlie, il joue Charlie (LOGIQUE), un lycéen de 15 ans qui vient de perdre l'un de ses meilleurs amis. Dans Fury, aux côtés de Brad Pitt et Shia LaBeouf, devant la caméra de David Ayer, il est le petit nouveau.

Il est ce petit jeune qui débarque en France, en pleine Seconde Guerre mondiale, n'ayant jamais vu une goutte de sang de sa vie. Un personnage naïf, crédule et aux apparences humanistes qui pourrait très bien convenir à l'esprit de Peter Parker, avant qu'il ne devienne Spider-Man.

Acteur bonus : Jesse Pinkman, la caution "YO BITCH !"

Oui, il a 35 ans. Oui, il n'a pas forcément la gueule de l'emploi. Mais imaginez UNE SEULE SECONDE que Marvel décide de faire de Spider-Man un super-héros allumé, timbré, déjanté, balançant à chaque coin de rue de New York des "Yo Biatch !" ? Rien que pour ça, on serait prêt à payer une place de cinéma. On pourrait même changer le nom de super-héros fébrile qu'est "Spider-Man" en "Bitch-Man". Mais ça n'arrivera jamais, on le sait.