Indonésie : soupçonné de corruption à cause d'une basse offerte par Metallica

Joko Widodo, le gouverneur de Jakarta, s'est fait confisquer une basse offerte par le bassiste de Metallica. Les autorités soupçonnent le cadeau d'être un conflit d'intérêt.

Si on m'avait dit qu'un jour les mots Metallica, Jakarta et corruption se trouveraient dans la même phrase...

Publicité

Il était radieux, le gouverneur de Jakarta. Radieux lorsqu'il a présenté la basse que lui avait offerte Robert Trujillo, le bassiste de Metallica, devant les caméras de télévision de son pays. Aujourd'hui, il ne sait probablement plus trop quoi faire de son sourire : il a du remettre l'instrument aux autorités anti-corruption de son pays. Elles vont s'assurer que la basse ne représente pas un "conflit d'intérêts".

Basse contre "faveurs"

La commission d'éradication de la corruption a fait savoir que Joko Widodo leur a lui-même remis l'instrument. En plus d'être coopératif avec la police, le gouverneur jouit d'une réputation sans tâche. Fait assez rare pour être souligné dans un pays où pots-de-vin et corruption en tout genre sont monnaies courantes chez les puissants.

«Nous allons nous assurer qu’il n’y ait pas de conflit d’intérêt ou que (ce cadeau) n’a pas donné lieu à des faveurs», a déclaré le porte-parole de la commission Johan Budi. Puis d'ajouter : «le  processus de vérification prendra jusqu’à 30 jours et nous déciderons ensuite de lui rendre la guitare ou de la confisquer».

Publicité

Joko Widodo avait confié être un fan invétéré de heavy metal, notamment de Napalm Death et de Metallica. Allez, soyez sympa, rendez-lui sa basse. Et au fait, contrairement à ce qu'on peut lire ici, photo à l'appui, ce n'est pas une guitare les gars. C'est bien une basse.

On vous conseille également :

Publicité

Par Théo Chapuis, publié le 07/05/2013

Copié

Pour vous :