AccueilÉDITO

SoundCloud pourrait bientôt fermer

Publié le

par Louis Lepron

Un rapport revient sur l'état alarmant de SoundCloud, le service de streaming en ligne. 

Le 27 juillet 2015, Konbini posait la question : "SoundCloud, bientôt la fin ?". En cause, les prédictions du site Digital Music News qui croyait savoir à l'époque que SoundCloud allait mourir, la faute à un manque urgent de cash. Sept mois plus tard, la question se pose à nouveau, cette fois-ci à travers un rapport du site Music Business Worldwide. Ce dernier confie un "sérieux doute quant à la capacité de l'entreprise à poursuivre ses activités".

Et pourtant. Et pourtant SoundCloud avait réussi à sceller un deal avec Universal Music Group au mois de janvier 2016. Comme le soulignait un article du New York Times, il permettait depuis un mois à SoundCloud d'incorporer sur son service de streaming des artistes populaires comme Taylor Swift, U2 ou Kanye West, comme pour cette version officielle de "No More Parties in LA". En contrepartie, Universal prenait une part des recettes publicitaires de SoundCloud et avait même un accès aux outils data de SoundCloud.

Des chiffres alarmants

La compagnie basée à Berlin, après avoir conduit des négociations de régulation avec PRS For Music pour permettre aux artistes présents sur sa platerforme d'être payés dans la légalité, était sur la bonne voie. Après Warner, qui avait récupéré en passant près de 5 % du capital de SoundCloud en novembre 2014, et Universal, il ne reste plus que la major Sony à signer un accord. 

Mais les chiffres de l'entreprise SoundCloud de 2014 sont mauvais, très mauvais. Voilà ce que dit le rapport de Music Business Worldwide :

– ses dépenses ont plus augmenté que ses recettes en 2014 ;

– si 15,3 millions d'euros ont été gagnés, 39,14 millions ont été perdus sur la même période ;

– les dépenses administratives ont augmenté de 67 % à 47,4 millions d'euros ;

– les salaires ont connu une augmentation moyenne de 42,5 % à 17,9 millions d'euros.

Source : Music Business Worldwide

Et comme le site Music Business Worldwide le précise :

"ll ne faut pas être un génie pour comprendre qu'une entreprise qui perd beaucoup plus qu'elle ne gagne ne vivra pas longtemps à moins qu'elle n'organise des changements dramatiques".

Selon le Financial Times, KPMG, le cabinet d’audit qui conseille SoundCloud, a expliqué dans ce rapport que le besoin d’investissements supplémentaires représentait "une incertitude majeure qui pourrait jeter le doute sur la capacité de l’entreprise à continuer ses opérations en tant qu’entreprise en activité".

Si SoundCloud a réussi en 2015 à lever près de 77 millions de dollars, permettant ainsi de conclure l'accord avec la major Universal, la compagnie va devoir trouver de nouveaux moyens de financement si son service de souscription, qu'on attend encore, n'est pas un succès.

À voir aussi sur konbini :