AccueilÉDITO

Sonic Youth : et après ?

Publié le

par Théo Chapuis

Sonic Youth est mort, vive Sonic Youth ! (Crédits : Frans Schellekens/Redferns)

Le nouveau groupe de Kim Gordon, Body/Head, vient de révéler la première chanson de son disque à paraître en septembre. L'occasion rêvée de faire un point sur les carrières de chacun des membres de Sonic Youth.

Sonic Youth, un groupe clairvoyant. (Crédits : Frans Schellekens/Redferns)

Sonic Youth, il est difficile de le nier, est l'un de ces rares groupes à avoir changé la face du rock. Formé en 1981 à NYC par Thurston Moore et Kim Gordon, le groupe ne tarde pas à faire parler de lui. Puis c'est l'escalade vers le succès critique, puis populaire, qui les amène à écumer les scènes du monde entier et à vendre des milliers d'albums. Quinze albums et trente ans de carrière plus tard, les membres de Sonic Youth sont considérés aux yeux de tous comme les parrains légitimes de ce qu'on nomme aujourd'hui le noise rock.

En 2011, lorsque Thurston Moore et Kim Gordon se séparent, c'est plus qu'un événement relevant de la vie privée de deux musiciens américains, c'est un coup fatal aux fondations de Sonic Youth. Pour preuve : la nouvelle de leur séparation vient dans un communiqué de Matador, leur label, dans lequel ils annoncent honorer leur tournée prévue aux États-Unis quelques mois plus tard... mais rien d'autre. Plus tard dans la même année, le guitariste Lee Ranaldo confiait en interview la funeste nouvelle : Sonic Youth "s'arrête pour un moment".

Or les quatre membres historiques d'un des groupes les plus bruyants de la planète n'ont pas dit leur dernier mot.

Bill Nace et Kim Gordon sont Body/Head.

Kim Gordon, toujours noisy

Ladies first. Kim Gordon n'a jamais vraiment pris le temps de poser le manche de sa basse puisqu'elle est l'un des deux cerveaux derrière le projet musical Body/Head. Elle mène ce duo avec Bill Nace, membre de l'entourage de Sonic Youth et sacré patron de la scène noise de la côté est américaine. Leur premier album, Coming Apart, sortira le 16 septembre prochain chez Matador, le label de Sonic Youth.

On vous avait déjà annoncé tout cela par ici, mais aujourd'hui c'est différent. Le premier extrait de Coming Apart a été mis en ligne ce jour par Body/Head, il s'intitule "Actress" et il s'écoute ci-dessous.

La musique expérimentale du duo, vous l'aurez compris, fait la part belle à la spontanéité et l'improvisation. Kim Gordon le dit elle-même : "en fait, il n'y a pas beaucoup de retouches sur [le disque]... Pour la plupart, il s'agit d'improvisation totale... C'est assez intense à écouter en une seule fois. Ce n'est pas de la musique joyeuse, voyez-vous."

Oui Kim, on voit très bien.

Lee Ranaldo et les ombres des membres de SY posent pour la pochette de l'album <em>Between the Times and the Tides.</em>

Lee Ranaldo, toujours arty

Le guitariste de Sonic Youth s'est toujours ménagé une petite carrière à lui qui lui a permis de collaborer avec de nombreux artistes... et d'écrire pas moins de neuf albums solo. Première sortie en 1987 avec le LP From Here To Infinity. Expérimental en diable, ce disque alterne drones vibrants et larsens éclatants, rythmiques concrètes et noirceur abyssale. Oui, ce disque peut s'avérer un instrument de torture efficace entre des mains expertes.

Historiquement, Lee Ranaldo est réputé pour être le bruitiste pur des deux guitaristes de Sonic Youth, le savant fou bricolant les fréquences, dans l'ombre de Thurston Moore, la voix du quatuor. En 2012, il surprend son monde et sort Between the Times and the Tides, un disque bien plus accessible, à la croisée des chemins entre le spleen du rock 90s et la délicatesse de Sonic Youth à ses heures les plus fragiles. On pense à J Mascis de Dinosaur Jr. et à Neil Young - ce dernier étant l'une des inspirations avouées de Ranaldo pour l'album. Ci-dessous, le clip de la chanson "Angles".

Lee Ranaldo - Angles

Habitué aux trips noise rock étranges de l'aventurier de la six-cordes, le public - c'est un comble - a semblé dérouté face à la douceur relative de Between the Times and the Tides. Voilà comment Lee Ranaldo s'est expliqué : "ce n'était pas un choix conscient d'écrire des pop-songs. Elles sont juste sorties des guitares". Il faut donc croire que la mise en sommeil de Sonic Youth ait finalement fait du bien au guitariste, visiblement apaisé à l'aube de ses 58 ans.

Steve Shelley de Sonic Youth ou bien Karadoc de Kaamelot ?

Steve Shelley, toujours busy

Le batteur de Sonic Youth est finalement le seul membre à ne pas avoir été là dès la genèse du groupe. Suite à plusieurs remplacements à ce poste, Thurston et Kim désespèrent de trouver le batteur qu'il leur faut. En 1985, Steve Shelley sous-loue l'appartement du jeune couple alors que Sonic Youth est en tournée européenne. À leur retour, ils l'engagent d'emblée. L'histoire raconte même qu'il aurait été pris sans même avoir passé d'audition.

Passé par plusieurs formations, la discographie de Shelley est foisonnante. Hors de Jeunesse Sonique, l'un des faits d'armes les plus notables du batteur est d'avoir été un soutien indéfectible de Cat Power, jouant la batterie sur les trois premiers albums de la chanteuse. Il fut aussi le producteur du premier disque de Blonde Redhead et a joué avec de multiples musiciens - de son univers musical ou pas - tels que des Stooges, Wilco, Television, Mudhoney... etc.

Parmi d'autres projets, Steve Shelley est le batteur de Lee Ranaldo sur Between the Times and the Tides. Il a récemment enregistré avec la chanteuse Samara Lubelski, une musicienne d'indie/folk proche du cercle de Sonic Youth.

Samara Lubelski - Breaker Lights

Sonic Youth mis à part, Steve Shelley a enregistré près d'une soixantaine de disques en trente ans. Et il en redemande.

Thurston en pleine baston avec son fuzz/sa guitare/ses larsens.

Thurston Moore, toujours risky

À 55 ans, la gueule d'ange de Thurston Moore reste immaculée. Pourtant, ce pionnier du bruit continue solidement sa route vers des horizons musicaux à la fois fidèles à ses origines... et plus surprenants.

Après trois albums solo, dont Demolished Thoughts en 2011, Moore annonce son nouveau groupe Chelsea Light Moving en 2012. La formation est constituée de Samara Lubelski (encore elle), John Moloney et Keith Wood. Leur premier album éponyme est sorti en 2013, toujours chez Matador.

Chelsea Light Moving - Burroughs

Chelsea Light Moving reste un groupe conventionnel dans lequel on n'est pas surpris de voir ce grand échalas de Thurston s'échiner à faire miauler ses larsens. Pourtant, le guitariste a plus d'une corde à son arc.

En juillet 2012, le musicien de Black Metal Blake Judd annonçait la participation Thurston Moore au projet Twilight, un supergroupe réunissant la crème du Metal Noir américain. L'enregistrement du troisième album du groupe devait avoir lieu en août. Dans une récente interview à MTV Hive, Blake Judd déclarait :

Blake Judd, aka Azentrius, le nouveau bandmate de Thurston Moore.

Évidemment, la participation d'un géant du noise rock à un supergroupe de Black Metal a de quoi éveiller la curiosité. Twilight est composé de Stavros Giannopoulos du groupe Atlas Moth, de Jef Whitehead du one-man band Leviathan, de Neil Jameson de Krieg, de Sanford Parker de Minsk, de Blake Judd de Nachtmystium et... de Thurston Moore de Chelsea Light Moving et Sonic Youth.

Ci-dessous, l'incroyable tempête sonique de "Woe Is The Contagion" de Twilight vous permettra sans doute de saisir pourquoi Thurston s'acoquine soudain avec des pandas tristes.

Twilight - Woe Is The Contagion

La jeunesse (sonique) c'est dans la tête

Thurston, Steve, Lee et Kim prouvent qu'il y a une vie après Sonic Youth. Que le nom d'un groupe ne résume pas à lui seul la somme de talents et de personnalités qui l'anime. Que le groupe de rock le plus aventureux en matière d'expériences sonores des années 80 et 90 soit désormais en sommeil est donc tout sauf une fin en soi.

Les quatre membres de Sonic Youth sont toujours là : ils ont d'autres défis à relever, d'autres albums à écrire, d'autres coeurs à toucher. Non, vraiment... gardez plutôt vos larmes pour le jour où ils feront une tournée de reformation pour toucher un gros chèque...

Kim et Thurston en 1980 (Crédits : Stéphanie)

On vous conseille également :

À voir aussi sur konbini :