AccueilÉDITO

Clip : Snoop et Wiz Khalifa fument "Kush Ups", premier extrait de la suite de Doggystyle

Publié le

par Rachid Majdoub

On consomme la même weed, même si on n’est pas de la même génération

Snoop, qui remet ça avec son ami stoner Wiz Khalifa, est de retour aux affaires sérieuses avec un son bien lourd qui fait figure de premier extrait de son prochain album, suite de Doggystyle

On consomme la même weed, même si on n'est pas de la même génération : Snoop et Wiz Khalifa remettent ça

Snoop n'avais plus signé d'album purement rap depuis cinq ans. Le premier juillet prendra fin cette période avec Coolaid qui, comme il l'a annoncé, fera suite au mythique Doggystyle sorti en 1993.

"Kush Ups", sur lequel s'invite Wiz Khalifa, est le premier extrait du nouvel album du parrain de la West Coast. Le principe des Kush Ups ? Faire des push ups (pompes) tout en fumant de l'herbe, entre amis. Histoire d'éliminer les toxines par l'exercice.

Comme à chaque fois que les deux rappeurs s'allient, c'est un hit en puissance. Du rap brut sur une grosse prod', c'est ce que balancent les deux stoner gods soigneusement sapés et entourés de big butts devant une grosse caisse, dans un clip réalisé par Dan Folger. Si la recette n'a rien d'original, le morceau, construit autour d'un sample tiré d'"I Wanna Rock (Doo Doo Brown)" de Luke, est efficace. Il s'agit d'un banger, comme ont dit outre-Atlantique, qui prouve qu'uncle Snoop a toujours la forme.

The Return of Doggystyle, et de la G-Funk

Même si ce premier extrait n'a rien de G-Funk, c'est ce que nous promet Dogg. De la "G-Funk mise à jour" : voilà comment Just Blaze, qui s’occupera de la prod’ du prochain album de Snoop, décrit la couleur du projet. Il s’agira donc de la suite de Doggystyle, l’un des albums les plus cultes de l’histoire du rap, le premier du rappeur, sorti en 1993 alors qu’il officiait dans les rangs de Death Row Records.

"Gin and Juice", "Murder Was the Case" ou "Who Am I" sont tirés de ce quadruple disque de platine, qui avait permis à Snoop Doggy Dogg d'asseoir sa position parmi les leaders du rap West Coast et au-delà, après s’être fait bien remarquer aux côtés de Dr. Dre sur The Chronic un an plus tôt.

Au regard du classique dont on vient de parler, la tâche s’avère difficile pour le rappeur de lui donner une suite, vingt-trois ans après. Mais pourquoi pas, après tout. Surtout quand on sait que l’on retrouvera à la production de l’album l’un des meilleurs beatmakers en activité : Just Blaze. Et puis, après la période de perdition qui l’a vu se muer en Lion, Snoop a repris du poil de la bête et n’a, musicalement, que très peu déçu avec son (bon) dernier projet en date, Bush, paru en 2015.

Rendez-vous le 1er juillet pour être fixé avec, espérons, de la G-Funk comme on l’aime et comme D-O-double-G a si bien su la faire vivre jusqu'ici.

À voir aussi sur konbini :