L'annulation de Silent Hills, symbole du divorce entre Konami et Kojima

Mené par Hideo Kojima et Guillermo del Toro, le jeu Silent Hills ne verra pas le jour. Sa démo, P.T., sera supprimée du PS Store. Une mauvaise nouvelle qui ne fait que confirmer le divorce entre Konami et le père de Metal Gear Solid.

Nous étions d'abord heureux, à l'idée d'apprendre qu'un nouveau Silent Hill (écrit Silent Hills) allait voir le jour. Nous étions excités, à la vue de l'équipe de choc formée autour du jeu : Hideo Kojima aux manettes en association à Guillermo del Toro, Norman Reedus aka Daryl Dixon de The Walking Dead dans le rôle principal et Akira Yamaoka à la musique.

Nous étions impatients lorsque, manette en main, nous arpentions les couloirs de cette maison hantée dans P.T., la démo flippante du jeu. Elle était belle, cette époque. Pas si lointaine finalement : l'attente était lancée en août dernier, lors de la Gamescom 2014 qui se déroulait à Cologne.

Publicité

Aujourd'hui, place au dépit. Silent Hills ne verra jamais le jour, et sa démo sera retirée. Le monde du jeu vidéo pleure.

Publicité

Publicité

Publicité

"Ça n'arrivera pas et ça me fend le coeur"

Tout a commencé par une déclaration de Guillermo del Toro lors du San Francisco International Film Festival, directement relayée sur les réseaux sociaux.

Ça n'arrivera pas et ça me fend le coeur.

Des propos très vite corroborés par l'acteur Norman Reedus (Daryl dans The Walking Dead) sur Twitter.

Super déçu parce que j’étais vraiment impatient d’y être. Espérons que le projet reviendra. Désolé tout le monde.

silent hills

(Capture d'écran Twitter)

Ces déclarations ont dans la foulée été confirmées par Konami, non pas par une annonce officielle mais via un petit communiqué envoyé au site Kotaku.

Et ce n'est pas tout, l'éditeur japonais annonce ensuite que la démo du jeu sera retirée du PlayStation Store : si vous n'avez pas encore testé P.T., vous avez jusqu'à demain, mercredi 29 avril 2015. Vite, à vos manettes, elle vaut le détour.

Konami vs. Kojima

Pour le moment, le mystère plane sur plusieurs éléments. Tout d'abord, aucune idée de l'état d'avancée de la conception du jeu pour que Konami ose faire ainsi marche arrière. Ensuite, la raison de cette rétraction. On le sait depuis un petit moment : Konami et Kojima ne s'entendent plus.

L'avortement du jeu ne fait que symboliser la possibilité d'un divorce entre les deux parties. Même si tout cela reste pour le moment au conditionnel, le créateur de Metal Gear, à la tête de Silent Hills, est plus que jamais sur le départ même si, pour temporiser, l'éditeur fait profil bas... du moins tant que le contrat de Kojima n'est pas arrivé à terme (décembre 2015) et surtout, surtout : que le lancement de Metal Gear Solid V : The Phantom Pain n'a pas encore été réalisé.

Attendu pour septembre prochain sur PS4, Xbox One et PC, le cinquième et dernier volet de la saga MGS est un enjeu de taille pour Konami. Pas question de tout foutre en l'air comme pour Silent Hills, mais plutôt attendre la sortie du jeu et ensuite parler.

Plusieurs rumeurs alimentent la Toile sur l'avenir de Kojima chez Konami. Un licenciement ? Un départ volontaire après la sortie de Metal Gear Solid V ? Tout ce que l'on peut avancer pour le moment, c'est que Konami est en train de se tirer une balle dans le pied avec toutes ces histoires. Laissant le monde du jeu vidéo dans le flou et décevant les gamers, le tout à travers une communication quasi-inexistante, des actions menées maladroitement et des décisions incompréhensibles. Du côté de Kojima, aucune communication non plus.

L'abandon de Silent Hills pourrait représenter un pas de plus de Kojima vers la porte de sortie de Konami, dont il semble être de plus en plus proche.

Par Rachid Majdoub, publié le 28/04/2015

Copié

Pour vous :