Ishmael Butler est le principal artisan de ce nouvel album de Shabazz Palaces, « Lese Majesty ». Sortie prévue le 29 juillet – Crédit Image Shabazz Palaces

Avec "Lese Majesty", Shabazz Palaces ne mâche pas ses mots

Signé sur le mythique label Sub Pop, le groupe Shabazz Palaces s'apprête à sortir son deuxième album, Lese Majesty. En écoute depuis aujourd'hui via NPR, il est dans la droite lignée du premier opus Black Up : expérimental et exigeant. 

Ishmael Butler est le principal artisan de ce nouvel album de Shabazz Palaces, "Lese Majesty". Sortie prévue le 29 juillet - Crédit Image Shabazz Palaces

Ishmael Butler est le principal artisan de ce nouvel album de Shabazz Palaces, Lese Majesty. Sortie prévue le 29 juillet - Crédit Image : Shabazz Palaces

Dans leur monde, fait de boucles bizarres et de sonorités grinçantes, Ishmael Butler et Tendai "Baba" Maraire de Shabazz Palaces ne sont plus vraiment seuls. Rejoints depuis peu par le groupe clipping., signés également sur le label qui a vu l'éclosion du grunge, épaulés puis délaissés par les "défunts" Death Grips, ils représentent toujours un hip-hop expérimental, exigeant, mêlant les basses et les rimes aux effets de styles numériques et aux compressions.

Publicité

Un penchant à l'image de leur ville (Seattle) plus connu pour sa scène indé que pour ses MCs. Bien qu'ils soient nombreux. Et talentueux.

Détours et entrelacs

Rapidement encensé par la critique musicale, Black Up – le premier album du groupe sorti en 2011 – n'a pas connu de suite, jusqu'à aujourd'hui. Plus de trois ans après, Lese Majesty, annoncé pour le 29 juillet prochain, devrait ravir les amateurs du groupe. D'autant plus que l'opus est enrichi des "détours" qu'ont pris ses membres pendant ces (trop) longues années.

Publicité

Des détours musicaux d'abord. Avec l'album riZe vadZimu riZe publié sous le nom de Chimurenga Renaissance, Ishmael Butler et Tendai "Baba" Maraire – accompagnés par le musicien Hussein Kalonji – faisaient place aux rythmes africains et délaissaient, une fois n'est pas coutume, leur univers sombre.

Artistique ensuite. Au sein du collectif Black Constellations dont les créations se donnent à voir dès septembre dans la capitale de l'Etat de Washington, les deux membres de Shabazz Palaces se sont essayés à d'autres manières de retranscrire leur art. Et cette "itinérance" a engagé des changements significatifs de casting.

Ainsi, Lese Majesty est hanté par la chaude voix de Catherine Harris-White, chanteuse membre du groupe THEESatisfaction et de la "constellation noire". Aux côtés d'Ishmael Butler, c'est elle qui porte l'album et relègue Tendai "Baba" Marare, pourtant membre fondateur, dans l'ombre.

Publicité

Lese Majesty : sept suites pour un appel à la révolte

Et il n'y pas que les à-côtés du projet qui étonnent.

Lese Majesty s'organise autour de sept suites, se faisant symphonie rap. Ici, plus qu'avant dans l'histoire du groupe, il est véritablement question d'un œuvre insécable, où les morceaux n'ont de sens que par leurs successions. L'album se déguste en entier, in extenso, comme différents moments d'une même transe.

Publicité

Cette homogénéité se ressent également au niveau de l'écriture d'Ishmael Butler, MC du groupe. Appel à la révolte, au crime de "lèse majesté" contre les puissants, il ne mâche pas ses mots. Des mots qu'il a eu le temps de peser, d'aiguiser et qui font de Lese Majesty un beau disque.

Pochette de l'album "Lese Majesty"

Pochette de l'album Lese Majesty

On peut d'ores et déjà pré-commander l'album sur iTunes ou sur le site du label américain. Pour les voir sur scène, c'est à Londres (au plus près) qu'il faudra se rendre où il fouleront les planches du club The Laundry en novembre prochain. 

Par Tomas Statius, publié le 22/07/2014

Pour vous :