AccueilCinéma

Sexisme : Disney aurait délibérément exclu Rey des produits dérivés Star Wars

Publié le

par Théo Chapuis

Parmi les innombrables produits dérivés Star Wars, une grande absente : Rey, personnage pourtant au centre de l'épisode 7. Disney aurait volontairement décidé de l'exclure de sa gamme de jouets.

Disney ne croit pas en la capacité qu'a Rey, pourtant véritable héroïne de l'épisode 7 de <em>Star Wars</em>, à vendre des produits dérivés à son effigie (Lucasfilm/Disney)

Si la bande-annonce de l'épisode 7 de Star Wars ménageait le mystère autour de l'obscur Kylo Ren, il y a fort à parier qu'à peine sortis du cinéma, la plupart des enfants s'identifient davantage à un autre personnage : celui de Rey, pilote courageuse, Jedi en devenir – et qui tient la dragée haute, côté aptitudes d'escrime, au grand méchant masqué.

Or, comme Libération l'explique dans un article fourni, parmi la large gamme de produits dérivés issus de Star Wars : Le Réveil de la Force, fort peu de place a été ménagée pour l'héroïne interprétée par Daisy Ridley. Pas de Rey dans le Monopoly édition spéciale, ni à bord de l'update du Faucon Millenium (oui, elle le pilote dans le film...).

Alors que c'est précisément le destin de la jeune femme qu'on suit dans ce nouvel opus de la saga intergalactique, il n'y a qu'à se rendre sur la plateforme de produits dérivés Disney pour constater le peu de place qui lui est encore accordée.

Un personnage féminin ? Disney panique

Selon une source anonyme proche de Lucasfilm se confiant au site Sweatpants & Coffee, il n'y a rien d'anormal à dissimuler la jeune habitante de la planète Jakku derrière d'innombrables stormtroopers, X-Wing, Finn, Chewbacca et Kylo Ren en plastique.

Selon cette source, les industriels du jouet ont présenté en janvier dernier "des versions initiales de nombreux produits [qui] donnaient à Rey une place prépondérante". Sauf que la place de l'héroïne parmi ces produits dérivés a ensuite été "délibérément minimisée".

"Un ou plusieurs individus s'inquiétaient de la présence d'un personnage féminin dans les produits Star Wars. Finalement, on a ordonné explicitement aux vendeurs d'exclure le personnage de Rey des produits dérivés."

Les raisons de cette pénurie volontaire de jouets Rey ne sont pas encore assez claire à vos yeux ? La source anonyme déclare que Lucasfilm lui aurait explicitement tenu ce discours : "Aucun garçon ne veut qu'on lui offre un jouet avec un personnage féminin dessus." Ahem.

Mais où est Rey ?

L'indignation consécutive à l'absence du personnage féminin des jouets et produits dérivés trouvait sa chambre de résonance dès mi-novembre grâce au hashtag #Wheresrey ("#Oùestrey") :

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

D'après le fabricant de jouets, les internautes ne font que s'offusquer d'une norme du monde du jouet : "Diminuer la place des personnages féminins, c'est commun dans l'industrie", souffle-t-il : "Power Rangers nous a demandé de le faire, Paw Patrol aussi." Il y aurait un véritable courant idéologique qui vise à "maintenir la division claire fille/garçon" et "marginaliser les personnages féminins s'ils font partie de produits pas spécialement marketés pour les filles".

John Marcotte est un féministe américain, créateur de Heroic Girls, un site qui défend les personnages féminins de la pop culture. Il intervient dans l'article de Sweatpants & Coffee, expliquant avoir rencontré des dirigeants de Disney et discuté avec eux. D'après lui, il s'agit d'un calcul raté, depuis le départ : "Ils ont investi énormément en marketing et en produits dérivés autour du personnage de Kylo Ren. [...] Au final, ils ont été complètement pris de court lorsque c'est en fait à Rey que tout le monde s'identifiait."

L'absence de Rey justifiée par les spoilers

Suite à cette campagne l'accusant du sexisme le plus primaire, Disney a publié un communiqué de presse informant que si Rey n'était pas davantage présente dans les rayons de jouets, c'était pour ne pas dévoiler l'intrigue de l'épisode 7 à l'avance. C'est bien connu : pas de femme, pas de spoiler !

Disney, qui a fini par comprendre qu'il s'était tiré au pistolet laser dans le pied, expliquait mi-janvier avoir décidé d'une deuxième vague de jouets incluant Rey dès septembre. C'est donc après l'arrivée du film, puis celle de la campagne #Wheresrey que la firme d'entertainment américain a sorti plusieurs jouets à l'effigie de la jeune femme : costumes, décors muraux, sabre laser ainsi qu'une nouvelle gamme de figurines (dont celle de Leia, autre absente des produits dérivés initialement...) entre autres.

Le premier set de figurines issu de la gamme officielle autour de l'épisode 7 ne contenait aucun personnage féminin

D'après Forbes, Disney attend au moins 5 milliards de dollars (environ 4,6 milliards d'euros) de revenus des produits dérivés de Star Wars : Le Réveil de la Force d'ici la fin 2016.

À voir aussi sur konbini :