featuredImage

Vidéo : Sexe, drogue, violence... le cocktail ciné de Gaspar Noé

On est allé à la rencontre de Gaspar Noé avec trois sujets pour mieux aborder sa filmo : sexe, drogue et violence. 

Ce mercredi 15 juillet est sorti le film le plus érotique de 2015. Pas étonnant quand on connaît son nom, Love. Encore moins lorsqu'on sait que, celui qui se cache derrière la caméra, n'est autre que le cinéaste Gaspar Noé.

Si le film a fait polémique pour des raisons de classification, on s'est demandé avant de l'avoir en entretien, comment on pouvait bien résumer la carrière d'un réalisateur pas comme les autres. Comment le classer à travers des films aussi différents que Seul contre tous, Irréversible, Enter The Void ou Love ?

On n'a pas pu s'empêcher de lui proposer trois grandes thématiques afin d'aborder avec sérénité sa carrière  : sexe, drogue et violence.

À propos de la scène de l'extincteur dans Irréversible :

Elle avait été inspirée par une vidéo d'un mec qui se faisait exécuter au Liban. Ce qui m'avait choqué dans ces images, c'est que le mec mettait une minute et demi à agoniser [...]. Et je me suis dit : "Tiens, j'ai jamais vu au cinéma une mort aussi lente et douloureuse que celle-là".

Et pour Enter The Void, tout est parti d'une... expérience hasardeuse :

Un jour, j'avais pris un champignon, et je m'étais retrouvé au Parc des Buttes-Chaumont [...]. En rentrant dans le métro, je me suis dit que ce serait bien de faire un film qui reproduise ce genre d'état là. Arrivé chez moi, il y avait par hasard La Dame du lac qui passait au cinéma de minuit [...]. Je me suis dit qu'il fallait faire un film en vision subjective pour être dans la tête du personnage.

Par Louis Lepron, publié le 16/07/2015