AccueilÉDITO

Scarifications, armes à feu et headbanging dans le dernier clip de SoKo

Publié le

par Konbini

Cinq mois après la sortie de son album I Thought I Was An Alien, SoKo renoue avec ses angoisses existentielles par le biais de son nouveau clip Destruction Of The Disgusting Ugly Hate. Si la belle avait su cesser de porter le monde -et ses gestations émotionnelles- sur ses frêles épaules et croquer la vie à pleines dents le temps d'une composition touchante dénommée We Might Be Dead By Tomorrow, il semble que la chanteuse ait pourtant aussitôt succombé à l'appel du spleen (voire de ses tendances auto-destructrices) à grand renfort de bras scarifiés, d'autoflagellation et de dédicaces shakespeariennes à Ophélie la noyée. Véritable catharsis visuelle de son rejet et de sa perte identitaire, la vidéo semble hurler à l'humanité toute entre l'impossibilité de cette nymphette tristounette à s'intégrer au sein d'un monde dont les règles de vie servent de base à une idée de la normalité que les êtres humains appliquent sans véritablement la comprendre. D'ou l'idée que tout un chacun se sent étranger à cette norme et tente de refouler cette incompréhension de par la haine de soi sans pour autant être à même de définir les tenants et les aboutissants de cette dernière. A bon entendeur...

SoKo - We Might Be Dead By Tomorrow

SoKo - The Auto-Interview

À voir aussi sur konbini :