Scanner son cerveau pour écouter de la musique, c'est possible

Vous en avez marre d'être à la recherche de chansons qui soient en accord avec vos envies et votre humeur ? Des scientifiques et des inventeurs ont trouvé une réponse qui ne vous demandera aucun effort.

mico

Capture d'écran YouTube

Aller sur Internet. Essayer de trouver une chanson qui nous plait. Être submergé par des milliers, sinon des millions, de propositions en tout genre. Fermer toutes les fenêtres, éteindre son ordinateur et allumer sa radio. Et si cet enfer de la sur-information musicale prenait fin ?

Publicité

C'est ce qu'ont essayé de développer des scientifiques américains à l'université de Tufts. L'idée ? Mettre directement en relation notre cerveau avec le Web par l'intermédiaire d'un bandeau. Ce dernier permettrait de scanner, en général, nos pensées et, plus particulièrement, nos envies musicales. L'objectif : proposer des contenus musicaux originaux et pertinents en fonction de chaque utilisateur sans qu'il ne bouge le petit doigt ou ne change de station de radio. Une sorte de Spotify-YouTube-Dezeer subconscient et à la demande.

Interrogé par Discovery News, Evan Peck, un scientifique du Human-Computer Interaction Lab de l'Université de Tuft, évoque les bienfaits d'un tel système :

Si vous donnez aux gens la mauvaise information au mauvais moment, cela augmente leur stress, leur anxiété, diminue leur satisfaction au travail ainsi que leur productivité.

Publicité

Trouver les réactions du cerveau

Evan Peck et son équipe de scientifiques ont ainsi réalisé une expérience pour approcher le fonctionnement de notre cerveau. Pour cela, ils ont demandé à des cobayes de choisir les trois meilleurs et pires films grâce à deux listes IMDb. La sélection enregistrée, le laboratoire a mesuré les échantillons, entre préférences et répugnances.

Selon Peck, interrogé par Discovery News :

Nous avons essayé de voir à quoi ressemblaient les échantillons dans les cerveaux, entre ce qu'ils aimaient et ce qu'ils n'aimaient pas.

Publicité

Dans un deuxième temps, les scientifiques ont réalisé un deuxième test, cette fois-ci avec des recommandations toute faite de films.  Et le résultat fut clair et net : les recommandations du cerveau sont beaucoup plus efficientes que celles de tout type de classement Netflix, IMDb, Amazon et Pandor. En somme, et c'est logique, le cerveau gagne.

D'après Evan Peck, l'atout de ce système est d'avoir accès à des "signaux physiologiques auxquels n'ont pas accès d'autres appareils". Bien que le prix de ce genre de dispositif est aujourd'hui élevé, l'équipe de scientifiques de l'université de Tufts pense qu'un jour il sera accessible et portable.

Publicité

Un casque chasseur d'humeur

Dans cette perspective, des casques de la marque Neurowear ont fait leur apparition il y a quelques jours aux États-Unis. Développés sous le nom de Mico, ils permettent, grâce à un électroencéphalogramme (EEG), de scanner le cerveau pour rechercher la chanson appropriée à l'humeur d'une personne via une base de données disponibles sur une application iPhone.

Lorsque le casque est branché, il détecte l'état d'esprit de celui qui le porte et sélectionne une chanson "neuro-tagguée" qui convient, à travers des listes de chansons collectées par Neurowear. En bonus, le casque peut s'allumer et afficher des symboles en fonction de l'état de l'utilisateur : "Zzz" si, par exemple, il dort.

Pour autant, un petit problème vient brouiller cette innovation : si l'utilisateur est triste, est-ce qu'il veut forcément écouter une chanson triste ? Toute la question est là. Mais pour l'instant, Mico est encore en phase de test et ce n'est qu'un prototype montré ces derniers jours à Austin au SXSW. Selon son inventeur, il devrait être disponible dans "un futur proche".

On vous conseille également :

Par Louis Lepron, publié le 15/03/2013

Copié

Pour vous :