AccueilÉDITO

M6 s'invite chez les "pauvres" dans sa nouvelle émission

Publié le

par Camille Deutschmann

Des "tranches de vies à la fois touchantes, parfois drôles, quelquefois crues, toujours sans fard" : c'est ce que propose la nouvelle émission de M6, La Rue des allocs.

© M6

Mercredi 17 août, la chaîne M6 diffusera son tout nouveau documentaire-réalité : La Rue des allocs. Il s'agit d'une enquête en immersion dans la vie de Français vivant en situation de précarité.

Pendant six mois, la société de production Troisième Œil (C à vous) a suivi le quotidien de familles  de la ville d'Amiens (Somme), et plus précisément du quartier de Saint-Leu, où 19 % de la population est au chômage. "Presque tous vivent avec moins de mille euros par mois, le seuil légal de pauvreté", a indiqué M6 dans un communiqué de presse.

L'émission, programmée sur une soirée, fonctionne par portraits, comme l'indique le communiqué relayé par le Huffington Post :

"Parmi ces habitants, Marie-Jo, figure de proue du quartier, élève seule le dernier de ses cinq enfants, et court toute la journée des Restos du Cœur aux aides des allocations familiales pour qu’il ne manque de rien. Jessica, 23 ans, s’endette pour faire plaisir à sa petite Maelys, 4 ans. Franck, 41 ans, ancien boulanger terrassé par son divorce, se bat pour éponger ses dettes. David, avec 450 euros de RSA par mois, enchaîne les petits boulots au noir pour améliorer son quotidien."

 Outre-Manche, la polémique

Au Royaume-Uni, l'équivalent de cette émission, Benefits Streets, avait suscité la polémique au moment de sa diffusion. Retransmise sur la chaîne Channel 4, le documentaire a connu un succès controversé : on pouvait y voir une famille frauder le système des allocations pour toucher plus d'argent, ou un homme expliquer face caméra comment il volait des habits dans un magasin, tel que l'a rappelé Europe 1 dans sa chronique "Le Grand Direct" du 27 juillet.

Thomas Joubert, journaliste à Europe 1, a mis le doigt sur une question qu'il est légitime de se poser : La Rue des allocs a-t-elle osé prendre autant de risques que sa grande sœur britannique, ou doit-on s'attendre à une version atténuée ? Réponse sur M6 le 17 août, à 21 heures.

À voir aussi sur konbini :