Par Naomi Clément

Intitulé "Henri (300)", ce morceau pourrait bien figurer sur le prochain album du rappeur, attendu pour l’année 2019.

Après avoir invité les talents les plus prometteurs de la scène anglo-saxonne, à l’instar de Ravyn Lenae, Daniel Caesar, Oshun ou Jorja Smith, les Berlinois de la chaîne COLORS mettent aujourd’hui la lumière sur la scène francophone. Conscient du bouillonnement musical émanant de la France, de la Belgique ou encore de la Suisse, le média allemand a en effet décidé d’accueillir dans son studio quelques-uns des artistes les plus en vue de ces pays, parmi lesquels Siboy, Eddy de Pretto, Lomepal, Jok’Air, ou plus récemment Ichon.

À présent, c’est au tour de Roméo Elvis de se prêter à l’exercice. Et pour son premier passage dans le studio monochrome de COLORS, le Belge a décidé de frapper fort en délivrant un morceau inédit : "Henri (300)". Un nouveau titre produit par Motel, qui prône autant l’egotrip que la ville de Bruxelles, à la fin duquel le rappeur de 25 ans a tenu à rendre hommage à son grand-père. "J’ai modifié la fin du son pour papi, chante-t-il. Il est en train de partir / On s’occupera de mamie, t’inquiète même pas."

Comme le souligne Views, "Henri (300)" pourrait bien faire partie des titres composant le prochain album de Roméo Elvis, attendu au tournant pour l’année 2019. Pour d’autres, ce son, percutant, annoncerait surtout une longueur d’avance déjà prise par la Belgique sur la France avant la demi-finale de la Coupe du monde de ce mardi soir ("À quelques heures de la demi, on prend déjà une balle dans nos cages", peut-on lire en commentaire de la vidéo).

À lire -> Avec le clip de "Je ne suis qu’un homme", Ichon explore sa vision de la masculinité