AccueilÉDITO

Robin Williams a verrouillé l'usage de son image post-mortem

Publié le

par Fanny Hubert

Alors que Robin Williams nous quittait brusquement le 11 août dernier, on apprend qu'une clause de son testament empêche quiconque d'utiliser son image pendant 25 ans.

Le 11 août dernier, le monde du septième art était sous le choc en apprenant le décès soudain de Robin Williams. Aujourd'hui, sa veuve et ses enfants se déchirent pour savoir à qui seront attribués les biens matériels de l'acteur. Mais il y a une chose sur laquelle ils ne peuvent pas se disputer, c'est l'utilisation de l'image de l'éternel Madame Doubtfire.

Robin Williams a été prévoyant. Dans son testament, une clause stipule que personne ne pourra utiliser son image pendant 25 ans après sa mort, soit jusqu'au 11 août 2039, comme nous l'apprend The Hollywood Reporter. Autrement dit, l'acteur ne pourra être numérisé dans aucun film, n'apparaîtra dans aucune publicité et encore moins apparaître en tant qu'hologramme.

En revanche, les œuvres qu'il a tourné de son vivant pourront être diffusées à la télévision ou au cinéma. Lorsque le délai des 25 ans sera passé, c'est la fondation Windfall, créée par l'acteur lui-même, qui se réservera les droits d'accepter ou non l'utilisation de l'image de l'acteur.

De plus en plus d'artistes ressuscités

Comme l'indique Laura Zwicker, avocat, la décision de Robin Williams est une première :

C'est intéressant que Robin Williams ait restreint l'usage de son image pour 25 ans. Je n'ai jamais vu ça. J'ai vu des restrictions pour certains types d'usages comme refuser d'apparaître dans une publicité Coca-Cola par exemple, mais pas ça. Cela pourrait changer la donne.

La décision de l'acteur relance le débat de la numérisation des artistes disparus. En ce moment, Coca-Cola utilise l'image de Marilyn Monroe ou encore Ray Charles. Une publicité pour la marque Dior avec Charlize Theron ressuscitait Audrey Hepburn et Grace Kelly. Paul Walker a été numérisé pour les besoins de Fast and Furious 7. Et Alfred Hitchcock apparaît même dans des publicités pour des voitures.

En protégeant son image, Robin Williams s'est assuré de ne pas être associé à des contenus auxquels il n'aurait peut-être pas adhéré de son vivant. De plus, il fera perdurer sa générosité puisque les gains récoltés grâce aux photos et aux autographes achetés par les fans seront reversés à sa fondation.

À voir aussi sur konbini :