featuredImage

Roar, le film au tournage le plus dangereux de l’histoire du cinéma, va ressortir en salles

70 acteurs et techniciens de Roar ont été blessés durant son tournage, il y a environ 40 ans. Le film va prochainement ressortir en France.

C’est sans doute le film le plus barré de toute l’histoire du cinéma. Pour les besoins du tournage de Roar, qui dura six ans, le réalisateur Noel Marshall et sa famille vécurent auprès de plus d’une centaine de fauves apprivoisés mais non domptés.

Une folie qui se solda par 70 accidents menant à des blessures parfois graves, suivi d’un échec commercial cuisant lors de sa sortie initiale en 1981. Quelques cinémas français s’apprêtent pourtant à ressortir le film en version restaurée, le 7 février prochain, trois ans après le retour du film sur le devant de la scène outre-Atlantique. Retour sur sa genèse.

Vivre avec les fauves

Tout a commencé en 1969, lorsque Noel Marshall et sa femme Tippi Hedren ont découvert une maison occupée par des lions, au cours d’un voyage en Afrique. C’est ce qui leur a ensuite donné l’idée de tourner un film qui devait dénoncer la situation des fauves en captivité, en racontant le combat d’un environnementaliste pour protéger les lions des contrebandiers et du gouvernement.

Ils ont alors décidé d’élever des lions dans leur demeure à Los Angeles, avant d’investir un ranch situé au nord de la ville qui permit d’accueillir plus d’une centaine de fauves, parmi lesquels se trouvaient des lions, des tigres, des pumas et des guépards.

Puis, comme on pouvait s’y attendre, tout a commencé à déraper – comme le relate Slate. Le tournage a duré six ans au lieu de six mois, le budget dépassa les 17 millions de dollars au lieu des 3 millions initialement prévus, et surtout 70 personnes furent blessées par les félins…

Comme le rapporte le Daily Mail, le directeur de la photographie a ainsi écopé de 220 points de suture après s’être fait "scalper" par un lion, Tippi Hedren s’est fracturé une jambe, et Melanie Griffith a dû subir des opérations chirurgicales afin de réparer son visage… Et la liste est encore longue, malheureusement. Pour avoir un aperçu du tournage chaotique, la vidéo ci-dessous montre à quel point les fauves pouvaient être incontrôlables.

Article écrit le 9 avril 2015 et mis à jour le 1er février 2018.

Par , publié le 01/02/2018

Copié