Facebook @WakeSelf

Exaspéré par la misogynie du hip-hop, Wake Self appelle les rappeurs à respecter les femmes

Dans son dernier titre "Malala", le rappeur américain Wake Self dénonce la misogynie qui règne dans l’univers hip-hop.

Difficile, de nos jours, de trouver un morceau de hip-hop qui ne contiendrait ni bitch, ni hoe. Utilisées à tout bout de champ par les plus grands rappeurs, les insultes misogynes sont devenues monnaie courante dans l’industrie musicale. Bon nombre de clips vidéos, eux aussi, promeuvent une image dégradante des femmes en objectifiant leurs corps dénudés. Que l’on soit fan de rap ou non, impossible de nier les répercussions que de telles représentations peuvent avoir sur l’imaginaire collectif, et par conséquent, sur le quotidien des jeunes filles.

Publicité

Désireux de dénoncer la banalisation du sexisme dans le monde du hip-hop, le rappeur américain Wake Self a fait de son dernier titre, "Malala", un véritable plaidoyer en faveur de la cause féminine. À travers ce morceau, le MC rend hommage à Malala Yousafzai, jeune pakistanaise gagnante du Prix Nobel de la paix et survivante d’un crime odieux en raison de son sexe. Sans détours, le rappeur originaire d’Albuquerque s’insurge contre le traitement des femmes dans la culture urbaine :

"Dear rappers, I think you need to take a second and listen to yourself and the way you’re disrespecting our women. I’m not here to judge you I know that you’re just trying to make it but why is it okay for our daughters to be degraded, in all these songs and videos?"

"Chers rappeurs, je pense que vous devriez faire une pause pour écouter la façon dont vous parlez des femmes. Je suis pas là pour vous juger, je sais que vous essayez juste de réussir, mais pourquoi vous trouvez ça normal que nos filles soient dégradées dans toutes ces chansons et vidéos ?"

Dans un clip laissant la part belle à des femmes de tous âges et de toutes origines, Wake Self appelle les rappeurs à respecter "les filles, qui sont les mères de notre futur" et affirme que "le vrai hip-hop respecte les femmes". Une initiative saluée par de nombreux et nombreuses internautes, qui ont massivement partagé la vidéo de "Malala" sur les réseaux sociaux.

Publicité

Par Léa Marie, publié le 10/08/2017

Pour vous :