AccueilÉDITO

Retour en 39-45 dans le trailer complètement fou de Battlefield V

Publié le

par Arthur Cios

(© Electronic Arts)

Après la Grande Guerre, la célèbre franchise revient avec un nouveau volet centré sur la Seconde Guerre mondiale.

Electronic Arts avait préparé le terrain depuis plusieurs jours à grand renfort de teasers autour de sa conférence de presse pour présenter le nouveau Battlefield. Et force est de reconnaître qu’ils ont mis les petits plats dans les grands avec Battlefield V, la suite du très encensé Battlefield 1, sorti en 2016.

L’année dernière, Call of Duty avait suivi les traces de ce succès et, après s’être un peu trop concentré sur des guerres futuristes et au final un peu fades, avait sorti Call of Duty: WWII, centré sur le Seconde Guerre mondiale. Un bon CoD, malgré une campagne un peu courte et un mode multi un peu faiblard — mais toujours ces satanés zombies que la plupart des fans adorent.

C’est donc aujourd'hui au tour de Battlefield de revisiter ce volet de l'histoire, et pas avec le dos de la cuillère comme l'annonce l'incroyable trailer de Battlefield V dévoilé hier soir pendant l’événement, tout en plan séquence avec une fluidité exemplaire et où s’enchaînent à la perfection cinématique et séquences de jeu vraiment énervées. Un premier aperçu à déconseiller aux épileptiques mais qui fait rêver.

Solo et multi franchement complets

De ce que l'on sait, la campagne solo aura ses war stories, les récits de guerre instaurés dès Battlefield 1. Le mode histoire donnera au joueur la possibilité de décider de la direction à prendre tout au long de la partie et fera visiter les Pays-Bas, la Scandinavie et l’Afrique du Nord.

Côté multi, il y aura combined arms, un mode allant jusqu’à 4 joueurs qui devront s’immiscer directement chez l’ennemi. Mais ce n’est pas le seul multi, comme vous devez vous en doutez. Ce qui a fait le succès de Battlefield 1, c'est son multi à grande échelle, où 64 joueurs se mettaient sur la gueule. Il sera de retour, et en version améliorée au passage.

Ces grands operations seront des missions basées sur des événements réels, dureront quatre jours et les résultats de chaque bataille aura un impact sur la suite. À vous de décider de la tactique à suivre en conséquance, sachant que lors du dernier jour, vous n’aurez qu’une seule vie et une seule arme pas rechargeable à l’infini.

L’accent est mis sur le réalisme de la guerre. Vous ne pourrez donc plus scanner la zone pour voir les ennemis et la destruction des bâtiments sera calculée en direct et non le fruit d’animations préconçues. Vous avez compris l’idée.

À noter par ailleurs que contrairement à CoD qui devrait suivre la tendance lancée par PUBG ou Fortnite, point de mode battle royale, au contraire. Le jeu semble tout miser sur la collaboration.

Sans avoir de détails, on sait aussi que l’on aura beaucoup de nouveaux véhicules, armes, cartes mais aussi de possibilité de personnaliser son protagoniste, que ce soit sur les items ou les capacités propres. Enfin, EA a retenu la leçon des retombées de Star Wars Battlefront 2 et il n’y aura pas de loot box. Plus encore, des items seront à débloquer au long de la partie et toutes les parties purement cosmétiques n’apporteront rien au gameplay. On ne va pas s’en plaindre.

Enfin, on ne s’arrêtera pas à la polémique stérile qui a émergé sur les réseaux sociaux dans la nuit. En cause ? Le fait que soit mis en avant dans le trailer mais aussi sur la pochette du jeu un personnage féminin. Certains se plaignent de ce choix, arguant que les femmes n’étaient pas au front. D’autres, au contraire, saluent cette décision d’EA — n’oublions pas que le monde du jeu vidéo reste très masculin pour l’instant, trop d’ailleurs — et rappellent que c’est loin d’être la première fois que cela arrive.

On devrait en savoir plus à l’EA Play, soit d’ici deux semaines, mais aussi à l’E3. Sortie prévue de ce Battlefield V sur PC, PlayStation 4 et Xbox One le 19 octobre prochain.

À voir aussi sur konbini :