AccueilÉDITO

Residency Of The Week : This Is Not A Love Song

Publié le

par Violette Frey

This Is Not A Love Song n’est pas une chanson d’amour mais un nouveau festival de musique nîmois qui réunie la quintessence de la scène indie.

Retrouvez la programmation complète ici et le teaser officiel ici.

Ce réjouissant festival est orchestré par l’association Come On People (en collaboration avec la salle Paloma) dont les membres veillent quotidiennement à ce que les jeunes pousses indie-rock soient dignement représentées en contrée nîmoise.

Cette semaine l’équipe de Come On People est en residency chez Konbini et nous livre ses sept coups de cœur musicaux, un pour chaque jour de la semaine. Prenez note !

Monday // Dinosaur Jr - Over It

Notre phare dans la nuit. Fidèle et sans concession, ce groupe marque une époque à tout jamais. Jay si tu nous entends, le 24 mai prochain, après les balances, on pourra skater les modules installés à l'occasion du Festival sur le parvis de Paloma !

Tuesday // King Tuff - Keep On Movin'

Véritable antihéros underground, Kyle Thomas semble vouer un culte aux années 70 ! Son look qui associe longs cheveux filasses et casquette vissée sur la tête nous rappelle quelqu'un....

Wednesday // BRNS - Mexico

BRNS c'est comme rendre hommage à la musique et à la créativité légendaire belge. Une évidence après dEUS, Girls in Hawaii etc. Un si petit pays et autant de belles choses !

Thursday // Hanni El Khatib - Family

Des filles nues, des motos, de la bière. Tout est dit !

Friday // Guards - Coming True

WIllowz, Cults et maintenant Guards, Richie Follin est, sans aucun doute, un garçon épatant. L'indie californien nonchalant dans tout ce qu'elle a de meilleur.

Saturday // TNGHT - Higher Ground

Boucles lancinantes et sonorités rap, un croisement hybride entre Trap et dance musique, véritable mutation intrépide et novatrice...Du lourd hypnotique, promesse assurée d'embrasement!

Sunday // Death Grips - I've seen footage

Violent, rapide, saccadé, malsain, sombre, hypnotique... Aucun superlatif suffisamment fort pour qualifier la démarche punk totalement assumée...Death Grips est grand, sans concession. Le Hip Hop US est donc sauvé !

À voir aussi sur konbini :