Rencontre avec SAmBA De La mUERTE, le quatuor qui fait des étincelles

Un quatuor masculin et différents horizons musicals, c’est ce qui compose SAmBA De La mUERTE. Un nom à part, des titres sudistes et chauds, rencontre avec ce nouveau groupe indé-folk à la une dans nos oreilles en ce moment.

SAmBA De La mUERTE

Un groupe a très souvent une tête pensante. Et ici, c’est Adrien qui mène la danse. Appartenant au groupe de pop-indé Concrete Knives, Adrien, cherche avant tout à s’en détacher avec son nouveau projet. SAmBA De La mUERTE c'est ses chansons, ses tripes et son atmosphère.

Publicité

Ni beatmaker ni samples électroniques, ni même un voyage au Brésil, Adrien et ses compatriotes produisent leur musique épicée et rythmée de voyage sans artifices. En live, un clavier, une batterie et une guitare suffisent. Pourtant, ils nous envoient au pays des merveilles, et souvent même dans le subconscient de nos sensations.

Avant même de voir le jour, Adrien vivait déjà dans un univers musical. Sa maman, dit-il, collait un casque de musique sur son ventre de femme enceinte. Son talent ne vient donc pas de nulle part.

Un groupe à suivre

Autrefois qualifiée de "musique douce du dimanche", la musique des Samba s’imposent peu à peu aujourd’hui. Adrien la définie d'ailleurs comme une fusion entre James Blake, Mount Kimbie ou encore Animal Collectives.

Publicité

Je compose toujours avec les instruments que j'ai sous la main, dans ma chambre. Et c'est marrant, depuis le début de notre tournée en septembre on a été classé dans tous les genres musicaux existants.

Il y a quelques mois maintenant sortait leur premier EP Secret rempli d’espérance et d’engouement. Avec son mélange de tonalités japonaises et brésiliennes ainsi que ses voix abyssales, Secret présageait déjà un grand talent.

Le 25 novembre dernier sortait leur second EP, 4 , chez Combien Mille Records avec le très beau clip de "Fire" réalisé par Thibault Jehanne, un Caennais comme eux. Si l’hiver ne vous ravive pas et que sortir dehors devient un supplice, partez voir le soleil, le temps de quelques chansons.

Publicité

La voix haute perchée d’Adrien - significative par ailleurs de la plupart de leur titre - matérialise nos souvenirs, et nous envoie toucher du bout des doigts les rayons du soleil. En bref, un groupe à suivre plein de couleurs, de mélancolie et d’espoir.

Différents horizons musicals

Mais Samba, c’est également Gabriel, Corentin et Martin. Gabriel est également échappé d'un autre projet musical. En effet, il est le fameux DJ Superpoze. Avec SAmBA De La mUERTE, il retouche aujourd’hui à son instrument de prédilection, la batterie, et c’est un véritable plaisir pour lui :

Publicité

Samba de la Muerte m'apporte beaucoup de choses. Le fait de pouvoir rejouer de la percussion en groupe me fait beaucoup de bien. Mais je ne suis pas dedans pour cela. J'aime les chansons d'Adrien et j'aime les gens qu'il a choisi pour les jouer en live.

Samba, c'est ça : un groupe de potes qui veulent se démarquer de leurs groupes initiaux, et rien d’autre. Car le mot d’ordre, c’est prendre du plaisir. Grâce à la salle de musique actuelle située à Angers, le Chabada, Adrien, Gabriel, Corentin et Martin se détachent de leur ville natale, Caen, pour découvrir autre chose, s’imprégner du souffle du vent d’une petite ville du Pays de Loire.

Après y avoir passé plusieurs jours en résidence, nos artistes normands espèrent revenir très vite avec un album. Ils seront surtout présents pour une tournée en janvier.

 SAmBA De La mUERTE  sera à Rouen le 13 et un joli concert en perspective à la Gaité Lyrique à Paris, le 14. 

Par , publié le 09/12/2013

Copié

Pour vous :