AccueilÉDITO

Un remake du film "Les Oiseaux" d'Hitchcock en 2015

Publié le

par Constance Bloch

Un remake du mythique film d'Hitchcock Les Oiseaux produit par Michael Bay est prévu pour 2015. Mauvaise idée ?

C'est un des chef-d'oeuvre les plus populaires du maître du suspense. Depuis 1963, Les Oiseaux, d'Alfred Hitchcock, ont fait frémir des milliers de cinéphiles. Avec Tippi Hedren et Rod Taylor dans les rôles principaux, le film mythique raconte les attaques inexpliquées de volatiles sur les habitants de la petite ville de Bodega Bay en Californie. Mais voilà, encore une fois, les studios américains, incapables de laisser certains classiques en paix, s'apprêtent à faire un remake du long métrage.

Tippi Hedren dans <em>Les Oiseaux</em> d'Alfred Hitchcock (1963)

Si jusqu'à maintenant les choses n'étaient pas vraiment encore confirmées - des rumeurs couraient depuis 2007, il y a deux jours, The Hollywood Reporter annonçait que le réalisateur néerlandais Diederik Van Rooijen avait été officiellement choisi pour signer cette adaptation version 2015. Très peu connu du grand public, le cinéaste a jusqu'à maintenant surtout tourné pour la télévision, et ce remake marquera ses premiers pas à Hollywood.

Côté production, c'est la société de Michael Bay (Armageddon, The Island) Platinum Dunes et Mandalay Pictures qui devraient être aux manettes du projet pour les studios Universal. Pour le casting, on ne sait rien pour le moment, même si le Hollywood Reporter raconte que "Naomi Watts était pressentie pour jouer dans le film mais finalement ce ne sera pas le cas, car elle est impliquée dans un autre projet."

A l'annonce de cet énième remake, on ne peut s'empêcher d'imaginer le pire. Bay, l'un des producteurs associés au projet est un habitué des blockbusters et des grosses franchises, sans parler du fait que s'attaquer à un film culte de cette envergure puisse irriter les fans. On attend impatiemment le moment où les studios américains cesserons de piller le patrimoine cinématographique et proposeront un vrai renouvellement.

À voir aussi sur konbini :