featuredImage

Reddit : comment un 1er avril s'est transformé en une folle guerre du bouton

Le poisson d'avril de Reddit, un simple bouton à presser accompagné d’un compte à rebours, s’est transformé en une gigantesque expérience sociologique qui dure depuis une semaine et déchaîne les ardeurs de millions d’utilisateurs en ligne. Un phénomène qui résume à lui seul le fonctionnement du site communautaire, peuplé de 168 millions d’utilisateurs.

Quand ce post sera en ligne depuis dix minutes, un bouton et un minuteur s’activeront à /r/thebutton. Le minuteur décomptera à partir de 60 secondes. Si le bouton est pressé, le minuteur se réinitialisera. Seuls les utilisateurs connectés à des comptes créés avant le 1er avril peuvent presser le bouton. Vous ne pourrez presser le bouton qu’une seule fois. À partir de là, nous ne pouvons plus vous dire quoi faire. Le choix vous appartient

Le texte, posté par le compte des administrateurs de Reddit le 1er avril à 9h00 (heure US), est à la fois lapidaire et intrigant. Et la curiosité, outre un vilain défaut, paraît-il, est une force d’attraction irrésistible. En quelques minutes, des milliers d’utilisateurs du site se ruent sur la page, formant déjà dans leurs esprits la question cruciale : qu’arrivera-t-il quand le minuteur atteindra zéro ?

(Capture d'écran de Reddit)

(Capture d'écran de Reddit)

La blague un peu débile du 1er avril aurait pu se terminer aussi vite qu’elle était apparue, engloutie par le flot constant de nouvelles déversées par Reddit. Pourtant, à l’heure où sont rédigées ces lignes, 635.000 utilisateurs ont appuyé sur le bouton, réinitialisant le décompte chaque minute et donnant un sursis à l’absurde, sous les yeux de cinq millions de spectateurs avides d’un dénouement certain.

Car en restreignant le pouvoir d’appuyer sur le bouton aux comptes créés avant le 1er avril, les administrateurs de Reddit se sont assurés d’une seule chose : la blague aura sa chute, et chaque minute qui passe nous en rapproche un peu plus. Mais avec plus de 160 millions d’utilisateurs, elle peut encore durer un moment.

Presseurs, non-presseurs, spectateurs et analystes

Toute heureuse de tester son nouveau jouet, la communauté des Redditeurs s’est rapidement emparée de l’affaire, se séparant bientôt en deux groupes idéologiques distincts, les "presseurs" et les "non-presseurs", chaque camp bataillant ardemment  pour convaincre les indécis de rallier sa cause. D’autres, comme le remarquait Motherboard, ont ensuite prétendu avoir vu le décompte parvenir à zéro, captures d’écran à l’appui, ajoutant à la confusion. Au milieu de cette agitation, le minuteur, imperturbable, continuait d’égrener les secondes.

Une fois la frénésie initiale retombée et les premières salles de paris ouvertes, le bouton –comme tout phénomène viral qui se respecte - a été prétexte à toutes les théories. Après le temps de l’action, celui de la réflexion. Émergence de  modèles mathématiques prédictifs, analyse du code source du bouton (sans aucun résultat, à part quelques références à Futurama), sondages sociologiques tentant de faire ressortir des tendances, tout ou presque est décortiqué, analysé et débattu pour tenter de percer le mystère de l’existence du bouton. La communauté est désormais divisée en quatre groupes distincts : les presseurs, les non-presseurs, les spectateurs et les analystes.

Cette question a créé 1058 commentaires (Capture d'écran Reddit)

Ce thread a créé 1058 commentaires (Capture d'écran Reddit)

Et le machiavélisme ne s’arrête pas là : les participants à l’expérience (car il s’agit bien, désormais, d’une expérience sociologique) sont affublés de codes couleur spécifiques accolés à leur pseudo. Après quelques jours passés à décoder le code couleur, la communauté est maintenant organisée comme suit : le gris définit les non-presseurs, tandis que les autres couleurs, graduées à la manière d’un arc-en-ciel,  sont accolées aux presseurs selon le moment affiché au compteur lors de leur décision, par tranches de dix secondes (60 à 52 secondes, violet ; 51 à 42 secondes, bleu ; etc…).

À l’heure actuelle,  ce joyeux spectre de clans colorés coexiste plus ou moins pacifiquement, regroupé en sectes autoproclamées dans des subreddits (des sous-catégories de forums thématiques, heureusement regroupées dans un annuaire par un utilisateur consciencieux et dans une encyclopédie virtuelle dédiée) et prêchant sa bonne parole dans une cacophonie totale, à coups de vidéos et de chansons dédiées. Après l’action et la réflexion, le temps du mysticisme.

Lost, dans la vraie vie

Derrière la futilité et l’absurde du jeu, qui accouchera très probablement d’une souris, le dilemme de Reddit n’a rien de nouveau dans la culture de masse : le bouton, catalyseur de tension, apparaissait déjà… dans la deuxième saison de Lost, il y a dix ans tout juste. Les héros de la série pénétraient alors dans un bunker souterrain occupé par un homme ayant pour unique tâche d’entrer une suite de nombres dans un ordinateur relié à un compte à rebours de 108 minutes sans savoir pour quelle raison.

Dans les épisodes suivants (SPOILERS, mais je doute que quiconque ne soit concerné), l’un des personnages, convaincu de la nécessité absolue d’entrer les nombres, découvrait que le dispositif semblait être une expérience sociologique et perdait totalement foi en l’utilité de son existence. Plus tard dans la série, cependant, on apprendra que le compte à rebours se révèle être d’une importance capitale.

"C’est bien beau tout ça, mais au fond, ça reste une blague sur Internet", me direz-vous. Pour qui goûte peu les joies de l’existence dématérialisée, probablement. Mais imaginez deux secondes l’équivalent du phénomène IRL ("In real life", dans la vraie vie), et vous comprendrez peut-être pourquoi il s’agit d’un événement en soi. Car au-delà des considérations existentialistes, potaches voire carrément WTF suscitées par le bouton, le protocole mis en place par Reddit illustre surtout la capacité du site à agréger des millions d’individus et leur énergie autour d’un même sujet.

Une dimension fédératrice qui transforme la plateforme en un superbe outil d’observation sociologique et, parfois même, la dote d’une vraie force de collision sur le réel - on se souvient, entre autres, du rôle controversé joué par la communauté du site dans l’enquête sur les attentats de Boston. Si vous souhaitez comprendre en un coup d’œil l’écosystème d’une communauté virtuelle, le bouton est l’endroit  le plus approprié. À moins qu’il n’ait déjà disparu, qui sait ?

Par Thibault Prévost, publié le 07/04/2015