RIP: Ray Manzarek en huit vidéos

Lundi 20 mai, dans un hôpital de Rosenheim en Bavière, s'éteignait Ray Manzarek. Héros discret, dépositaire du son de The Doors, le claviériste génial a succombé à une longue maladie à l'âge de 74 ans. Modeste hommage, en huit vidéos. 

Ray Manzarek

  • Ray Manzarek raconte "Riders on the Storm"...

Publicité

Pour beaucoup, c'est sur "Riders on the Storm" que le génie incontesté de Ray Manzarek s'exprime le plus. Avec le guitariste Robby Krieger et Stewart Copeland de Police, il forme en 2002 un groupe hommage du même nom. Sur cette vidéo, le geek des Doors raconte comment la chanson d'intro de L.A. Woman est née. Comme si c'était hier.

Sublime, drôle et touchant. "More thunder, bring the thunder !" :

Publicité

  •  ... et "Light my fire"

Même principe : Ray raconte la composition du tube phare des Doors, "Light my fire". Composée par Robby Krieger, elle est commercialisée en août 1966. Présente sur le premier album éponyme du groupe, elle propulsa ces jeunes gars de Venice Beach au panthéon du rock'n'roll. Notamment grâce à une intro qui tient plus de Jean-Sébastien Bach que du blues.

Publicité

  •  Pas un orgue de kermesse 

Ces temps-ci, on parle beaucoup de Giorgio Moroder comme l'homme qui introduisit les synthétiseurs dans la musique "pop". Des années plus tôt, Ray faisait de même avec l'orgue. Sur son "Vox Continental" (un clavier qui date de 1962), le sage des Doors joue toutes les lignes de basse du groupe en live.

D'où l'absence de bassiste dans la formation officielle du quatuor californien, qui embauchera ponctuellement des spécialistes en studio. Ici, une preuve de la dextérité de Manzarek avec un solo enregistré à Boston en 1970.

Publicité

  • La disparition de Jim Morrison

Ray Manzarek fut l'architecte de la musique des Doors, Jim Morrison en était l'âme. Le 3 juillet 1971, il est retrouvé mort dans la baignoire de son appartement parisien. Une rumeur à laquelle Manzarek eut énormément de mal à croire, refusant de se rendre en France pour vérifier.

Le claviériste raconte les circonstances du décès du frontman. Plein d'incroyables anecdotes, d'humour et de tristesse.

  • En solo

Deux ans après la mort de Jim Morrison, les Doors se séparent. Le temps pour le co-fondateur du groupe de se lancer en solo. En 1973, Ray Manzarek sort The Golden Scarab. Un album peu connu produit par Bruce Botnick, ingénieur du son de formation ayant collaboré à deux chefs d'oeuvres des années 60 : le L.A. Woman et le superbe Forever Changes du groupe Love.

  • Producteur punk

Peu le savent, mais Ray Manzarek a été durant les eighties le producteur d'un obscur groupe de punk. Originaires de Los Angeles, les membres de X connurent même un certain succès commercial à la fin années 80, notamment par une reprise de "Wild Thing", le classique composé par Chip Taylor.

Ici, ils se livrent à une reprise du "Soul Kitchen" des Doors, avec Manzarek au chant. Surprenant.

  • Improbable : sur scène avec Marilyn Manson

Si le batteur John Densmore ne s'est jamais montré favorable à une reformation des Doors, Ray Manzarek et Robbie Krieger ne se sont eux pas gênés en formant Riders on the Storm. Derrière le micro, c'est longtemps Ian Astbury, chanteur des anglais de The Cult, qui tenta tristement de remplacer Jim Morrison.

Également membre de X, Brett Scallions tenait ce rôle depuis 2007. Mais il arrivait également que des rockstars plus célèbres viennent chanter quelques titres en concert. Comme Marilyn Manson l'été dernier au Sunset Strip Festival pour des reprises de "People are Strange", "Love me Two Times" et "Five to One". N'importe quoi.

  • Dans une soirée en 1965

On peut être tristes de ne pas disposer d'images de Bach, Mozart ou Beethoven dans la vie de tous les jours. Par chance, quelques vidéos de légendes des années 60 sont disponibles. Ici, Ray Manzarek arrive dans ce qui semble une bonne soirée, et disparait en montant les escaliers. La dernière image que l'on pourrait garder de lui.

 Bonus track:

Rappelons qu'à l'origine, Jim Morrison et Ray Manzarek s'orientaient vers une carrière dans le cinéma. C'est d'ailleurs à l'UCLA (Université de Californie à Los Angeles) que les co-fondateurs des Doors se sont rencontrés. Mais avant de révolutionner la musique, Raymond Daniel Manczarek a eu le temps de réaliser quelques court-métrages. Dont celui-ci.

On vous conseille également : 

Par Thomas Andrei, publié le 21/05/2013

Copié

Pour vous :