Radiooooo, la webradio qui voyage dans le temps et l'espace

Le site Radiooooo permet à ses utilisateurs d'écouter la musique populaire de tous les pays, de 1900 à nos jours.

radiooooo - Copie

Capture d'écran du site Radiooooo

On a d'abord essayé le Japon des années 90 – c'était la musique de Princesse Mononoké. Puis on s'est demandé ce qu'écoutaient les Russes pendant la guerre froide – des chants qui ressemblent à la BO des Choristes. Et puis on a atterri au Mexique du début du XXème siècle, ambiance mariachis et enregistrements d'époque.

Fondé par le Français Benjamin Moreau, le site Radiooooo est une grande mappemonde musicale qui permet d'écouter les chansons populaires de tous les pays à travers chaque décennie, de 1900 à nos jours. Alimenté par des contributeurs, le site n'en est pour l'instant qu'à sa version beta – ni très stable ni très fournie sur certains pays et époques. Pourtant l'idée est déjà présente : faire voyager nos oreilles dans le temps et l'espace. Une sorte de Reader's Digest de la fameuse "sono mondiale" de Jean-François Bizot.

L'utilisation est simple : on choisit sa décennie, on clique sur un pays selon sa disponibilité, puis un morceau s'enclenche. On peut comparer les tubes d'une même époque dans le monde, ou choisir de retracer 100 ans d'histoire musicale d'un seul pays.

"Une collection de trésors musicaux"

A cliquer ainsi de pays en pays, on ne peut s'empêcher de penser à un autre projet, parent lointain de Radiooooo : Serendipity, mis en ligne cet été, grâce auquel on visualise des morceaux écoutés simultanément sur Spotify dans deux pays. Néanmoins l'ambition n'est pas la même : là où Serendipity balade l'auditeur de morceau en morceau et met en avant la mondialisation de la musique populaire, Radiooooo rend au contraire à chaque nation son histoire musicale.

Interrogé par Say Who, Benjamin Moreau, artiste et créateur de Radiooooo, décrit son projet comme "une collection de trésors musicaux, paradoxalement non exhaustive, très subjective" :

L’idée, c’est qu’au fin fond de l’Indonésie dans les années 30, vous allez rester scotchés par la beauté des titres, même si a priori la musique indonésienne vous fait chier.

L'artiste revendique "150 titres" envoyés chaque jour par les internautes dont 10% sont validés par les curateurs du site. On souhaite que Radiooooo continue sur cette lancée.

Par François Oulac, publié le 15/10/2014