Par Louis Lepron

Le chanteur, figure du rock des années 1980, est mort à l’âge de 59 ans.

Rachid Taha est mort dans la nuit de mardi à mercredi d’une crise cardiaque dans son sommeil, selon les informations du Parisien. Âgé de 59 ans, il a été retrouvé à son domicile parisien. Le chanteur algérien, né à Oran et arrivé en France à l’âge de 10 ans, est connu pour ses mélanges entre raï, chaâbi, rock, punk et même techno.

Il s’était fait un nom dans les années 1980 à travers la formation Carte de séjour. Il avait autant pu reprendre ironiquement Charles Trenet et son "Douce France" que le tube "Rock the Casbah" des Clash, devenu à cette occasion "Rock el Casbah".

Après la séparation de son groupe, Rachid Taha avait alors entamé une carrière en solo, toujours à la frontière entre plusieurs genres musicaux, s’inspirant de la culture algérienne (le classique "Ya Rayah"), voyant même sa musique être utilisée par Hollywood ("Barra Barra" pour La Chute du faucon noir de Ridley Scott, 2001).

Rachid Taha laisse derrière lui dix albums solo, dont le dernier, Zoom, était sorti en 2013. Il venait de terminer son nouvel album, qui devrait sortir début 2019 chez le label Believe.