AccueilÉDITO

Tarantino l'a dit : Hans Landa d'Inglourious Basterds est son meilleur personnage

Publié le

par Rachid Majdoub

Hans Landa, illustre personnage d’Inglourious Basterds divinement interprété par Christoph Waltz, est le meilleur personnage que Tarantino ait créé, selon le réalisateur himself

À l'occasion du Festival international du film de Jérusalem, le réalisateur a révélé quel est, selon lui, le meilleur personnage de sa légendaire filmographie. 

Hans Landa dans <em>Inglourious Basterds</em> divinement interprété par Christoph Waltz

Le master a tranché. Lors du Festival international du film de Jérusalem, où il a reçu un "Lifetime Achievement Award" récompensant l'ensemble de sa carrière, Quentin Tarantino en a profité pour annoncer qu'il ne prendra pas sa retraite de sitôt... et a enfin révélé quel est, selon lui, le meilleur personnage de l'ensemble des films qu'il a réalisés.

Soit le personnage préféré de ses perso préférés, parmi un panel bien fourni de rôles mythiques tels que, dans le désordre, Vincent Vega (John Travolta) ou Jules Winnfield (Samuel L. Jackson) de Pulp Fiction, Hans Landa (Christoph Waltz) ou Aldo Raine (Brad Pitt) d'Inglourious Basterds, Black Mamba (Uma Thurman) de Kill Bill, M. Orange (Tim Roth) de Reservoir Dogs ou Django (Jamie Foxx) et Calvin Candie (Leonardo DiCaprio) de Django Unchained.

L'élu se cache parmi les acteurs susmentionnés. Il s'agit de Hans Landa, célèbre colonel SS, le "chasseur de juifs" polyglotte, incontournable membre supérieur du Parti nazi divinement interprété par l'acteur germano-autrichien Christoph Waltz dans Inglourious Basterds (2009).

"Landa est le meilleur personnage que j'ai écrit et peut-être le meilleur que j'aurais eu à écrire de toute ma carrière, a déclaré le réalisateur à la filmographie légendaire, ajoutant qu'au moment où il l'a imaginé, il ne savait pas qu'il était un génie linguistique. Il est probablement l'un des seuls nazis de l'histoire qui pouvait parler un parfait yiddish".

Sans Christoph Waltz, pas d'Inglourious Basterds

"Oooh, that's a bingo!"

Les caractéristiques hors normes de ce personnage polyglotte à la fois cruel, effrayant, intelligent, charmant et comique, dont les dialogues sont extrêmement fournis, ont failli décourager Quentin Tarantino dans sa quête de l'interprète parfait. Si Christoph Waltz ne s'était pas présenté au casting du film, le cinéaste n'aurait pas tourné Inglourious Basterds.

"J'étais inquiet. À moins de trouver le Landa parfait, je voulais annuler le film. Je me suis donné une semaine de plus, au terme de laquelle j'arrêtais. Puis Christoph Waltz est arrivé et il était évident qu'il était le gars qu'il fallait ; il pouvait tout faire. Il était incroyable, et nous a permis de faire machine arrière."

Hans Landa a sans doute offert son meilleur rôle à Christoph Waltz, qui a décroché au passage de multiples distinctions, du prix d'interprétation masculine à Cannes à l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle, en passant par un Golden Globe ou encore un BAFTA.

À voir aussi sur konbini :