Par Louis Lepron

De Reservoir Dogs au récent Les Huit Salopards, les personnages sont tous connectés. Et c'est Tarantino himself qui le confirme.

La filmographie de Quentin Tarantino, depuis ses premiers pas au cinéma, a toujours été suspectée de faire partie d'un grand ensemble, un univers cohérent dont les personnages seraient liés, de près ou de loin. Les frères les plus connus de ce monde sont Vic Vega (Michael Madsen) de Reservoir Dogs et et Vincent Vega (John Travolta) de Pulp Fiction. Bon, c'était simple, il suffisait de noter le nom de famille.

Il y a aussi Lee Donowitz, personnage de True Romance (film de Tony Scott de 1993 dont Tarantino est le scénariste), fils de Donny Donowitz, personnage incarné par Eli Roth dans Inglourious Basterds, connu sous le nom de "l'Ours juif". Un peu plus compliqué, un détail qui unit la respiration des personnages : les cigarettes. Tous fument la même marque fictive, aka "Red Apple".

Tarantino-Movie-Universe-Red-Apple-Cigarettes

"Deux univers séparés"

Mais c'était sans compter sur l'aide de Tarantino pour mieux comprendre les liens du sang qui unissent ses films. Ainsi, lors d'un entretien à Digital Spy, le réalisateur a expliqué :

"Il y en réalité deux univers séparés. Il y a un univers aussi authentique que la réalité, et tous les personnages en font partie. Mais il y a aussi un univers cinématographique.

Que ce soit Une nuit en enfer [film dans lequel il apparaît et dont il signe le scénario, ndlr] ou Kill Bill, ils prennent place dans un univers spécial composé de films.

Donc quand les personnages de Reservoir Dogs ou de Pulp Fiction vont au cinéma, Kill Bill est le genre de films qu'ils vont voir. Et ils peuvent aussi voir Une nuit en enfer."

Résumons donc rapidement la logique Tarantino :

  1. TOUS les scénarios qu'il a signés, et cela comprend aussi les collaborations (Tueurs nés, USS Alabama, Grindhouse) font partie d'un même univers "réel";
  2. Il existe deux univers : le premier, "réel", dans lequel ses personnages évoluent. Un deuxième, propre au septième art, dans lequel des personnages fictifs évoluent. Ces derniers sont visibles, dans une bonne salle de cinéma, par les personnages du monde "réel".

Ainsi, pas étonnant de retrouver cette fameuse théorie qui relie Pulp Fiction à Kill Bill. Lors de la scène culte au diner, Uma Thurman explique concrètement à John Travolta le pilote de l'épisode de la série Fox Force Five dans lequel elle compte jouer. Ses personnages correspondent à ceux de Kill Bill, film qui sortira neuf ans plus tard, en 2003.


Dans le même entretien, Quentin Tarantino a aussi précisé que Les Huit Salopards contient un secret de famille dont le personnage fait partie du "monde authentique". "Si vous êtes fan de mon travail et en êtes familier, vous pouvez essayer de la jouer détective pour comprendre. Je dirai seulement qu'il existe un personnage parmi les huit qui est de la même famille qu'un des autres personnages de mes autres films" - vous suivez ?

Et de donner un indice supplémentaire :

"L'autre indice que je peux donner... c'est que l'acteur concerné dans Les Huit Salopards aurait dû faire partie d'un autre de mes films mais n'avait pas été capable de dire oui à cause des problèmes d'emploi du temps".

Et il n'en fallait pas plus pour qu'on aille fouiner dans les méandres des films de Tarantino. En 2008, le scénario prêt, Quentino Tarantino part à la recherche des meilleurs acteurs pour son prochain film, Inglourious Basterds. Pour le colonel Hans Landa, personnage principal, il pense à Tim Roth mais aussi à Michael Fassbender.

Tim Roth abandonne car il est pris par le tournage d'une série, Lie to Me. Michael Fassbender fait de même mais joue tout de même un second rôle, Archie Hicox, le lieutenant britannique. Ce sera finalement Christoph Waltz, choisi pour ses origines autrichiennes, qui incarnera le colonel Hans Landa.

En somme, voici le lien qui unit, une fois de plus, deux films du cinéaste américain, et ils se retrouvent dans leurs patronymes : le lieutenant Archie Hicox, incarné par Fassbender dans Inglourious Basterds, est de la même famille que Oswaldo Mobray, le personnage incarné par Tim Roth dans Les Huit Salopards, aussi surnommé "Pete Hicox l'Anglais". Dans une interview pour Cinema Blend, Tim Roth avait ainsi confirmé que son personnage était l'arrière-arrière-arrière grand-père d'Archie Hicox.