AccueilÉDITO

Queens Of The Stone Age : ce cover band qui s'ignore

Publié le

par Théo Chapuis

Josh Homme, porte-parole de la cause des roux du monde entier.

Queens Of The Stone Age a tout au long de sa carrière repris de nombreuses chansons de répertoires divers et variés. Ci-dessous, sélection maison pour une éventuelle set-list spéciale cover band de fête de la musique ou de snack bar.

Josh Homme, meilleur porte-parole de la cause des roux du monde entier.

Une fois n'est pas coutume, Queens Of The Stone Age vient de dévoiler une nouvelle reprise. C'est sur le plateau de la BBC Radio 1 que les ex-desert rockeurs se sont fendus d'une interprétation acoustique d'une chanson extraite du nouvel album de leurs compères britanniques Arctic Monkeys, "Why'd You Only Call Me When You're High?". Copinage, puisqu'il est de notoriété quasi-publique que le sieur Homme apprécie les Arctic Monkeys, au point de les avoir fait participer aux dernières Desert Sessions.

Le nouveau disque du quatuor anglais, intitulé AM, sortira le 9 septembre et Josh Homme prêterait sa voix à deux reprises lors du disque. Pour sa part, Alex Turner a donné de la sienne pour la chanson "If I Had A Tail", issue du dernier disque de QOTSA, ...Like Clockwork, chroniqué par nos bons soins par ici.

QOTSA - Why'd You Only Call Me When You're High (Arctic Monkeys)

Les Reines de l'âge de Pierre s'y connaissent en reprises. Tellement, qu'un concert exclusivement de reprises serait tout à fait envisageable pour le groupe californien le jour où ils en auront assez de jouer leurs propres chansons (= jamais). Tout au long de son existence, la bande de Josh Homme s'est toujours pliée à l'exercice que ce soit pour des showcases, des titres inédits ou encore des chansons insérées dans leurs propres albums. Ci-dessous, sélection de quelques reprises emblématiques des Queens Of The Stone Age.

La plus 60s : "Ev'rybody's Gonna Be Happy" des Kinks

En 1965, les Kinks enregistrent une chanson qu'ils nomment "Everybody's Gonna Be Happy". Ce n'est probablement pas leur meilleure chanson et elle est le seul de leurs singles à échouer à entrer dans le top 10 britannique à sa sortie. Tant pis. Les Queens Of The Stone Age lui donnent une nouvelle jeunesse lors de la sortie de leur disque Songs For The Deaf en 2002 : la chanson est présente sur les éditions japonaise et britannique de l'album.

Une reprise hédoniste, ensoleillée et qui rappelle la folie et la liberté des Desert sessions. Prêt pour une version free garage rock ?

QOTSA - Ev'rybody's Gonna Be Happy (The Kinks)

La plus blues : "Outlaw Blues" de Bob Dylan

Autre reprise de l'année 1965 : "Outlaw Blues" de Bob Dylan. Josh et ses hommes reprennent la chanson de Robert Zimmerman pour une bonne cause : le disque "Chimes of Freedom: The Songs of Bob Dylan Honoring 50 Years of Amnesty International". Guitares fuzzy, voix en retrait et accents bluesy sans caricature... les Queens Of The Stone Age jouent ce blues à leur manière, avec ce feeling si robotique qui leur colle au train et même un soupçon de feeling psyché.

On note aussi que du beau monde a réadapté cette chanson, dont les nerveux White Stripes, dans leur fameux live Under Blackpool Lights. Décidément, ils vont nous manquer.

QOTSA - Outlaw Blues (Bob Dylan)

La plus 80s : "White Wedding" de Billy Idol

Un bond dans les années 80 ? Ca ne fait pas peur aux Queens Of The Stone Age. Et dans cette décennie, capable du pire comme du meilleur de la musique, on retient Billy Idol pour son côté sublimement kitsch. Pour leur avant-dernier album, ils jouent la reprise de la chanson "White Wedding" en guise de B-side et ralentissent le tempo pour l'occasion, imprimant au blanc une couleur quasi-sépulcrale que seuls les accords de piano viennent aérer. La version originale de Billy Idol est bien loin.

QOTSA - White Wedding (Billy Idol)

La plus crooner : "Goin' Out West" de Tom Waits

La chanson "Goin' Out West", ainsi qu'un grand nombre de titres du répertoire de Tom Waits, est un morceau assez casse-gueule à interpréter. Beaucoup plus subtiles qu'elles paraissent de prime abord, les mélodies crasses du crooner californien sont tortueuses et étriquées, dangereuses comme des lames de rasoir rouillées.

Fatalement, lorsque QOTSA s'attaque à cette chanson de 1992, la folie débridée de ce cortège de fuzz par trop maîtrisié n'arrive malheureusement pas au niveau du blues original. Mais c'est bien essayé quand même.

QOTSA - Goin' Out West

La plus pécore : "Precious And Grace" de ZZ Top

Reprendre "La Grange" ? Pff. Trop facile. Avec mes potos, j'm'attaque à "Precious And Grace", du vrai gros rock de chez nous, tu vois. ZZ Top la jouaient sur Tres Hombres, leur premier album, 1973. À l'époque, y'avait moins de poils de barbe sur les visages de ces gars-là que sur la tronche de mon bro Dave Grohl, tiens. Ils faisaient même pas encore leur tour, là : faire tourner les guitares. Même que nous y'a pas qu'les guitares qu'on fait tourner, s'tu vois c'que j'veux dire, p'tit. Allez, trêve de parlote. Tony ! Prends ta batterie et fais nous swinguer tout ça. Et un, deux, trois, quatre...

QOTSA - Precious And Grace

La plus opportuniste : "Blurred Lines" de Robin Thicke

Paire d'aviators sur le nez, percussions dans les mains... Josh Homme et sa section acoustique ont repris récemment sans trop y croire le tube sexiste de l'été, le fameux "Blurred Lines" de Robin Thicke - une fois de plus pour BBC Radio 1. Une façon de reprendre le mojo qui leur est du, certes. Mais une incapacité à retranscrire l'émotion et la profondeur des paroles de ce morceau qui restera, à n'en pas douter, dans les annales de la musique pour sa subtilité et sa délicatesse à fleur de peau.

A noter, probablement le seul moment intéressant de la reprise : le solo classe et décontracté de Troy Van Leeuwen sur une chanson qui n'en comporte évidemment pas dans sa version originale.

QOTSA - Blurred Lines (Robin Thicke)

On vous conseille également :

À voir aussi sur konbini :