AccueilÉDITO

Jay-Z shake du booty chez les folles de Broadway

Publié le

par Konbini

Jay-Z se fait-il des cheveux blancs à l'idée de troquer son image de rappeur gangster pour un tablier de papa poule rangé? Force est de constater que le chanteur nous couve une petite crise de la quarantaine passée puisque le voilà lancé dans la composition de la B.O. du remake la célèbre comédie musicale... Annie, aka l'icône arc-en-ciel de toute une génération d'homos abonnés aux tweets de Madonna, Lady Gaga et autres égéries flamboyantes au melon surdimensionné.

Il faut dire que l'histoire de cette petite pestiférée a de quoi faire vibrer la corde sensible de tout le Marais : Annie retrace les aventures d'une orpheline à la recherche de ses parents, qui se voit un jour recueillie par un milliardaire au grand coeur nommé Oliver Warbucks (d'où l'expression Daddy Warbucks).

Pareille nouvelle génère forcément son lot de questionnements : Jay-Z cherche-t-il à masquer son homosexualité latente par le biais d'une union marketée avec la diva Beyoncé et l'arrivée d'un nouveau né?  Rappelons que Jay-Z avait d'ores et déjà redoré le blason de cette orpheline en mal d'amour en 1998 avec un sampling de la chanson phare de l'oeuvre It's The Hard Knock Life.

Plébiscitée par tout Broadway lors de sa première représentation en 1970, Annie avait également fait l'objet d'une adaptation cinématographique en 1982 avec Aileen Quinn en tête d'affiche. Produit par Will Smith et écrit par l'actrice britannique Emma Thompson, le film mettra notamment en scène la reine du secouage de tignasse dreadée, Willow Smith.

À voir aussi sur konbini :